LE PROGRAMME PSI CONCLUT UN AUTRE CYCLE DE RECHERCHE ET DE DÉCOUVERTE


La 8e promotion du programme PSI est assoiffée de vérité, peu importe où cela puisse mener.

Étudier la physique et faire de la physique sont deux choses très différentes. L’une fournit un itinéraire de découverte menant à une destination; l’autre peut conduire à une succession d’impasses frustrantes.

En combinant les deux — l’apprentissage de l’étendue de la physique théorique d’aujourd’hui, puis la rédaction d’articles de recherche —, non seulement les finissants de la 8e promotion du programme PSI (Perimeter Scholars International – Boursiers internationaux de l’Institut Périmètre) ont acquis un coffre à outils, mais ils ont appris à résoudre des problèmes, à faire preuve d’esprit critique et à cheminer ensemble sur la voie de la vérité.

« Le monde est actuellement dans un état de grande confusion », a déclaré Neil Turok, directeur de l’Institut Périmètre, aux étudiants, à leurs proches et à leurs collègues vendredi dernier lors de la fête annuelle du programme PSI. « Nous avons besoin de penseurs qui ont les idées claires.

« La recherche de la vérité est une quête ambitieuse et folle. Il faut être aux aguets. Vous avez maintenant tous les outils qu’il faut. » [traduction]

Chaque année, l’Institut Périmètre reçoit des centaines de candidatures pour son programme PSI, qui se distingue à la fois par la difficulté du sujet et l’accent sur le travail d’équipe entre les étudiants, les assistants et les professeurs.

La 8e promotion du programme PSI a réuni 27 étudiants de 20 pays et 6 continents pour une formation intense de 10 mois en physique. En plus de leur certificat du programme PSI, les finissants recevront un diplôme de M.Sc. de l’Université de Waterloo lors de la collation des grades de l’automne.

Tomás Reis, du Portugal, major de la promotion, a fait le bilan d’une année de disque volant et de billard, de jeux de société et de séances d’étude, de mentorat et de devoirs à faire, de longues nuits blanches et de tableaux noirs remplis d’idées.

« Ce fut une aventure difficile, a-t-il dit en faisant sourire l’auditoire, mais nous avons choisi la physique non pas parce que c’est facile, mais parce que c’est amusant.

« Mon meilleur souvenir sera celui de nos discussions pour faire passer le temps en espérant secrètement qu’il s’arrête… C’est en faisant la connaissance de gens venus de très loin que j’ai rencontré des personnes qui me ressemblent. » [traduction]

Ce ne sont pas tous les finissants qui quitteront la région. Cette année, un nombre record de 14 « PSIons » resteront à l’Institut Périmètre pour faire un doctorat. Davide Gaiotto, professeur à l’Institut Périmètre, leur a rappelé que, peu importe leur parcours, ils feront face à des défis exaltants, mais aussi peut-être exaspérants.

« Examinez de manière critique et honnête ce que vous faites, vos hypothèses et vos conclusions, conseille-t-il, et n’acceptez rien qui ne soit tout à fait juste.

« Recherchez le vrai et apprenez à le distinguer du faux. Persévérez dans les essais, l’effort et le travail, faites de votre mieux, et vous réussirez. » [traduction]

La promotion 2017 du programme PSI dans l’atrium de l’Institut Périmètre

Les proches qui étaient présents à la cérémonie ont pu enfin voir le milieu dont ils avaient tant entendu parler.

« C’était une occasion à ne pas manquer », a déclaré Rosemary Carter, venue de Nouvelle-Zélande pour voir sa fille Emily Rose Carter-Kendall recevoir son certificat. Lorsqu’on lui a demandé si elle s’attendait à assister à un tel événement lorsque sa fille était enfant, Mme Carter a répondu en riant : « Non! Nous savions qu’elle était intelligente, mais nous ne savions pas que c’était à ce point. » [traduction]

Cormac McCarthy, venu d’Irlande manifester son appui à sa fille Fiona McCarthy, était enthousiaste de voir de ses yeux l’Institut Périmètre. « J’en ai beaucoup entendu parler, a-t-il déclaré, et je suis très heureux d’être ici. C’est très impressionnant.

« Nous ne comprenons pas ce que fait notre fille, a-t-il ajouté. Nous n’en avons aucune idée. » [traduction]

– Tenille Bonoguore and Stephanie Keating

 

 

Institut Périmètre de Physique Théorique

L'Institut Périmètre est le plus grand centre de recherche en physique théorique au monde. Fondé en 1999, cet institut indépendant vise à favoriser les percées dans la compréhension fondamentale de notre univers, des plus infimes particules au cosmos tout entier. Les recherches effectuées à l’Institut Périmètre reposent sur l'idée que la science fondamentale fait progresser le savoir humain et catalyse l'innovation, et que la physique théorique d'aujourd'hui est la technologie de demain. Situé dans la région de Waterloo, cet établissement sans but lucratif met de l'avant un partenariat public-privé unique en son genre avec entre autres les gouvernements de l'Ontario et du Canada. Il facilite la recherche de pointe, forme la prochaine génération de pionniers de la science et communique le pouvoir de la physique grâce à des programmes primés d'éducation et de vulgarisation.

 

http://www.perimeterinstitute.ca/

 

For more information, contact:

Manager, Communications
(519) 569-7600 x5071

« La recherche de la vérité est une quête ambitieuse et folle. » [traduction]

 

– Neil Turok, directeur de l’Institut Périmètre