LA PROVINCE ACCÉLÈRE LA DÉCOUVERTE EN RENOUVELANT SON SOUTIEN À L’INSTITUT PÉRIMÈTRE


L’honorable Kathleen Wynne, Première ministre de l’Ontario, déclare que la recherche de pointe menée à l’Institut Périmètre place la province à l’avant-garde d’une économie du savoir dans un contexte de concurrence mondiale.

La recherche fondamentale menée à l’Institut Périmètre « met l’Ontario à l’avant-plan en physique théorique » [traduction], a affirmé la Première ministre Kathleen Wynne devant une salle comble, à l’occasion d’une visite qu’elle a effectuée aujourd’hui à l’Institut Périmètre.

« Ce lieu est devenu un aimant pour des gens qui ont la capacité de poser des questions très profondes et importantes, a-t-elle déclaré. En enrichissant nos connaissances sur les fondements de notre univers, vous bâtissez les assises d’idées et d’inventions qui changeront nos vies. Vous construisez les bases d’un avenir économique prospère. » [traduction]

La Première ministre était accompagnée de l’honorable Reza Moridi, ministre de la Recherche, de l’Innovation et de la Science, pour annoncer officiellement le renouvellement d’un financement de 50 millions de dollars sur 5 ans, dans le cadre de l’Initiative pour la croissance des entreprises, afin d’accélérer les travaux de l’Institut Périmètre en vue de percées scientifiques dans des domaines tels que la cosmologie, la physique de la matière condensée et l’information quantique.

 

« Notre appui à l’Institut Périmètre met l’Ontario à l’avant-garde des découvertes en physique théorique qui feront progresser les connaissances, la croissance économique et les emplois, a déclaré M. Moridi. Il témoigne une fois de plus de notre engagement à attirer dans la province les meilleurs cerveaux et les esprits les plus brillants, à conserver les talents formés ici et à saisir des occasions d’être à l’avant-garde à l’échelle mondiale. » [traduction]

Avant cette annonce, la Première ministre Kathleen Wynne et le ministre Reza Moridi ont visité l’Institut Périmètre en compagnie de son fondateur et président du conseil d’administration Mike Lazaridis, de son directeur Neil Turok et d’autres cadres supérieurs de l’Institut. Ils ont discuté du fructueux partenariat public-privé de l’Institut Périmètre, de ses activités de diffusion des connaissances, des progrès passionnants de la physique, ainsi que du cercle croissant de partenaires de l’Institut en matière de recherche et d’enseignement partout en Ontario.

Neil Turok a présenté à Mme Wynne Yakir Aharonov, chercheur de renom dans le domaine des fondements quantiques, qui séjourne à l’Institut Périmètre à titre de titulaire d’une chaire de chercheur invité distingué. La Première ministre s’est ensuite entretenue avec Asimina Arvanitaki et Bianca Dittrich, et a rencontré des étudiants venus du monde entier qui terminent tout juste le programme de maîtrise Perimeter Scholars International (boursiers internationaux de l’Institut Périmètre).

« Les étudiants que je rencontre aujourd’hui auraient pu aller n’importe où, mais c’est ici qu’ils ont choisi de venir », a noté Mme Wynne avec satisfaction. Après leur avoir demandé s’ils comptaient revenir à l’Institut Périmètre plus tard au cours de leur carrière, la Première ministre a fait remarquer : « J’en vois beaucoup qui font oui de la tête. » [traduction]
Les étudiants ont expliqué que l’Institut Périmètre se distingue par une masse critique de chercheurs de tout premier plan et par sa culture de collaboration. Et de fait, l’assemblée réunie dans l’auditorium de l’Institut pour entendre l’allocution de Mme Wynne comprenait des dizaines de cosmologistes qui venaient d’arriver pour une conférence sur les frontières cosmologiques de la physique fondamentale.

Au nom des membres de l’Institut Périmètre, son fondateur Mike Lazaridis a remercié la Première ministre de l’appui de son gouvernement et a parlé de l’intérêt que suscite la physique dans le monde.

« Les premiers investissements consentis en physique quantique avec la fondation de l’Institut Périmètre il y a quelque 17 ans ont procuré à l’Ontario et au Canada l’avantage d’être parmi les premiers », a-t-il déclaré, en faisant référence à l’écosystème de recherche et d’innovation qui grandit dans la région de Waterloo. « Non seulement les progrès que nous réalisons ici dans la Quantum Valley sont remarqués, mais ils suscitent des efforts accrus de rattrapage dans des laboratoires de recherche, des entreprises de technologie et des gouvernements du monde entier. » [traduction]

Neil Turok, directeur de l’Institut Périmètre, a ajouté : « Grâce au soutien du gouvernement de l’Ontario dont il bénéficie depuis sa fondation, l’Institut Périmètre est devenu un centre d’excellence scientifique. Le renouvellement de cet engagement nous donne une responsabilité en même temps qu’il stimule la recherche d’une meilleure compréhension de l’univers et de la physique fondamentale à la base des percées technologiques de demain. » [traduction]

 
– Mike Brown and Colin Hunter
 
 
Des dirigeants de la Province de l’Ontario et de l’Institut Périmètre lors de l’annonce (de gauche à droite) : Cosimo Fiorenza, vice-président du conseil d’administration de l’Institut Périmètre; Neil Turok, directeur de l’Institut Périmètre; l’honorable Kathryn McGarry, députée provinciale de Cambridge et ministre des Ressources naturelles et de la Foresterie; l’honorable Reza Moridi, ministre de la Recherche, de l’Innovation et de la Science; l’honorable Kathleen Wynne, Première ministre de l’Ontario; Mike Lazaridis, fondateur de l’Institut Périmètre et président de son conseil d’administration; Michael Duschenes, chef de l’exploitation et directeur administratif de l’Institut Périmètre.
 

 

Institut Périmètre de Physique Théorique

L'Institut Périmètre est le plus grand centre de recherche en physique théorique au monde. Fondé en 1999, cet institut indépendant vise à favoriser les percées dans la compréhension fondamentale de notre univers, des plus infimes particules au cosmos tout entier. Les recherches effectuées à l’Institut Périmètre reposent sur l'idée que la science fondamentale fait progresser le savoir humain et catalyse l'innovation, et que la physique théorique d'aujourd'hui est la technologie de demain. Situé dans la région de Waterloo, cet établissement sans but lucratif met de l'avant un partenariat public-privé unique en son genre avec entre autres les gouvernements de l'Ontario et du Canada. Il facilite la recherche de pointe, forme la prochaine génération de pionniers de la science et communique le pouvoir de la physique grâce à des programmes primés d'éducation et de vulgarisation.

 

http://www.perimeterinstitute.ca/

 

Contact avec les médias,

Director of Communications & Media
519-569-7600 x4474

« Grâce au soutien du gouvernement de l’Ontario dont il bénéficie depuis sa fondation, l’Institut Périmètre est devenu un centre d’excellence scientifique. » [traduction]

 

– Neil Turok, directeur de l'Institut Périmètre