ARTHUR B. MCDONALD REMPORTE LE PRIX NOBEL DE PHYSIQUE


L’Institut Périmètre félicite Arthur B. McDonald, membre du conseil d’administration de l’Institut, qui vient de remporter le prix Nobel de physique.

Arthur B. McDonald, membre du conseil d’administration de l’Institut Périmètre et professeur émérite à l’Université Queen’s, vient de remporter le prix Nobel 2015 de physique, « pour la découverte des oscillations des neutrinos, qui montrent que les neutrinos ont une masse ».

« Au nom de tous les membres du conseil d’administration de l’Institut Périmètre, je tiens à féliciter Art McDonald pour avoir remporté le prix Nobel de physique et pour ses contributions extraordinaires à la science et au Canada », a déclaré Mike Lazaridis, fondateur et président du conseil d’administration de l’Institut Périmètre. « C’est un grand jour pour Art et ses collègues, sa famille, le laboratoire SNOLAB, l’Université Queen’s, le Canada, la physique et l’Institut Périmètre. Félicitations! » [traduction]

Arthur B. McDonald et son colauréat Takaaki Kajita, de l’Université de Tokyo, ont été honorés pour avoir été à la tête de 2 grandes équipes de chercheurs qui ont démontré que des particules subatomiques élémentaires, appelées neutrinos, ont une masse et changent de forme. Ces travaux ont joué un rôle crucial dans notre compréhension du fonctionnement du Soleil ainsi que de la physique des particules.

« C’est un honneur extraordinaire pour moi ainsi que pour mes collaborateurs canadiens et étrangers de l’expérience de l’Observatoire de neutrinos de Sudbury, a déclaré M. McDonald. Nous sommes très heureux d’avoir fait progresser nos connaissances scientifiques d’une manière importante. » [traduction]

Pendant plus de 20 ans, M. McDonald a dirigé l’Observatoire de neutrinos de Sudbury, première expérience majeure qui a évolué pour donner naissance au Laboratoire SNOLAB, laboratoire souterrain international situé près de Sudbury. En utilisant 1 000 tonnes d’eau lourde pour mesurer des neutrinos provenant du Soleil, M. McDonald et ses collègues ont découvert que les neutrinos changent de forme (ou saveur, dans la langue des spécialistes) au cours de leur voyage vers la Terre. Leurs expériences ont également confirmé que les neutrinos ont une masse minuscule mais non nulle.

M. McDonald a expliqué ses travaux en ces termes en juin dernier au cours d’une entrevue à l’Institut Périmètre : « Nous étions certains de nos conclusions parce que, grâce à l’eau lourde, nous avions pu mesurer le nombre de neutrinos produits à l’intérieur du Soleil ainsi que le nombre total de neutrinos de toutes saveurs. En comparant les deux mesures, nous avons trouvé qu’environ un tiers seulement des neutrinos parvenant jusqu’à nous sont des neutrinos électroniques produits au cœur du Soleil.

« Nous avions donc une indication claire du fait que les neutrinos changent de saveur et qu’ils ont donc une masse finie. Nous avons également pu déterminer que le modèle de fonctionnement du Soleil, et en particulier celui des réactions nucléaires que nous mesurions, était très précis. Ces mesures ont été jugées très importantes dans le monde de la physique et de l’astrophysique. » [traduction]

 

 

Neil Turok, directeur de l’Institut Périmètre, a déclaré : « L’Institut Périmètre a des raisons de célébrer aujourd’hui! Nous sommes très fiers d’Art McDonald, membre de notre conseil d’administration depuis 2011. Ses découvertes et ses contributions innovatrices au progrès de la physique au Canada sont un exemple pour nous tous. La reconnaissance dont il fait l’objet en tant que lauréat d’un prix Nobel nous rappelle que la clairvoyance, l’attention et une curiosité insatiable à propos de notre univers peuvent mener à des percées scientifiques. » [traduction]

Le prix Nobel de physique est remis chaque année par l’Académie royale suédoise des sciences, en reconnaissance de contributions exceptionnelles dans le domaine de la physique. Depuis la première remise des prix en 1901, il y a eu 200 lauréats de prix Nobel en physique, dont Albert Einstein, Niels Bohr, Erwin Schrödinger et Marie Curie. Arthur B. McDonald est le 4e Canadien à se mériter ce prix.

– Mike Brown

 

MISE À JOUR du 9 nov. 2015 : Félicitations une fois de plus à Arthur B. McDonald et à ses collaborateurs, qui font partie des lauréats du Prix du progrès scientifique 2016 en physique fondamentale. Cinq équipes de chercheurs (trois au Japon, une en Chine et celle de M. McDonald) se sont partagé ce prix de 3 millions de dollars pour leurs expériences révolutionnaires sur les oscillations des neutrinos.

 

pour en savoir plus

couverture médiatique

En français

En anglais

 

Institut Périmètre de Physique Théorique

L'Institut Périmètre est le plus grand centre de recherche en physique théorique au monde. Fondé en 1999, cet institut indépendant vise à favoriser les percées dans la compréhension fondamentale de notre univers, des plus infimes particules au cosmos tout entier. Les recherches effectuées à l’Institut Périmètre reposent sur l'idée que la science fondamentale fait progresser le savoir humain et catalyse l'innovation, et que la physique théorique d'aujourd'hui est la technologie de demain. Situé dans la région de Waterloo, cet établissement sans but lucratif met de l'avant un partenariat public-privé unique en son genre avec entre autres les gouvernements de l'Ontario et du Canada. Il facilite la recherche de pointe, forme la prochaine génération de pionniers de la science et communique le pouvoir de la physique grâce à des programmes primés d'éducation et de vulgarisation.

 

http://www.perimeterinstitute.ca/

 

Contact avec les médias,

Director of Communications & Media
519-569-7600 x4474

« Ses découvertes et ses contributions innovatrices au progrès de la physique au Canada sont un exemple pour nous tous. » [traduction]

 

– Neil Turok, directeur de l’Institut Périmètre, à propos d’Arthur B. McDonald