L’Institut Périmètre recrute deux nouveaux professeurs


L’IP a le plaisir d’annoncer le recrutement de Natalia Toro, Ph.D., et de Philip Schuster, Ph.D., qui se joindront en septembre 2010 à son équipe de chercheurs.

L’Institut Périmètre a le plaisir d’annoncer le recrutement de deux nouveaux professeurs, Natalia Toro, Ph.D., et Philip Schuster, Ph.D. Les deux entreront en fonction à l’Institut en septembre 2010. En annonçant la nouvelle, Neil Turok, directeur de l’Institut, a déclaré : « Natalia Toro et Philip Schuster sont deux des jeunes étoiles les plus brillantes de la physique des particules. Nous somme enchantés qu’ils apportent à l’Institut Périmètre leur expertise en physique du LHC et leurs travaux de recherche sur la matière sombre. » [traduction]

Natalia Toro deviendra professeur adjointe à l’IP dans le cadre du programme de physique des particules. Elle a obtenu son doctorat en 2007 à l’Université Harvard sous la direction du professeur Nima Arkani-Hamed, titulaire d’une chaire de chercheur distingué à l’Institut Périmètre, et termine un postdoctorat à l’Institut de physique théorique de l’Université Stanford.

Philip Schuster deviendra professeur adjoint à l’IP dans le cadre du programme de physique des particules. Il a obtenu son doctorat en 2007 à l’Université Harvard sous la direction du professeur Nima Arkani-Hamed et est depuis lors associé de recherche au Laboratoire national de l’accélérateur SLAC.

M. Schuster et Mme Toro sont des théoriciens qui maintiennent des liens étroits avec l’expérimentation. Au cours des dernières années, ils ont joué un rôle important dans l’intégration de nouvelles techniques, dites de description effective de particules intermédiaires réelles, dans le programme de recherches à venir dans le cadre de l’expérience de solénoïde compact pour muons (CMS) au grand collisionneur hadronique (LHC) du CERN. Ils ont également joué un rôle central dans l’élaboration d’une nouvelle expérience qui sera menée en juin 2010 au Laboratoire national de l’accélérateur Thomas-Jefferson pour rechercher des signes probants de « forces sombres ». Philip Schuster et Natalia Toro sont également des théoriciens de fort calibre ayant des intérêts variés. À titre d’exemple, ils ont corédigé un article sur les relations récursives utilisées pour définir des amplitudes de diffusion à N points dans des théories de Yang et Mills et de gravitation, en fonction d’amplitudes à un nombre inférieur de points.

 

L’INSTITUT PÉRIMÈTRE DE PHYSIQUE THÉORIQUE

L'Institut Périmètre est le plus grand centre de recherche en physique théorique au monde. Fondé en 1999, cet institut indépendant vise à favoriser les percées dans la compréhension fondamentale de notre univers, des plus infimes particules au cosmos tout entier. Les recherches effectuées à l’Institut Périmètre reposent sur l'idée que la science fondamentale fait progresser le savoir humain et catalyse l'innovation, et que la physique théorique d'aujourd'hui est la technologie de demain. Situé dans la région de Waterloo, cet établissement sans but lucratif met de l'avant un partenariat public-privé unique en son genre avec entre autres les gouvernements de l'Ontario et du Canada. Il facilite la recherche de pointe, forme la prochaine génération de pionniers de la science et communique le pouvoir de la physique grâce à des programmes primés d'éducation et de vulgarisation.

 

http://www.perimeterinstitute.ca/

 

For more information, contact:

Manager, Media Relations
(519) 569-7600 x5071