Page 63 - 2013 French Annual Repoprt

Basic HTML Version

|
61
Laurent Freidel
(Ph.D., École normale supérieure de Lyon, 1994) est devenu professeur à l’Institut Périmètre en septembre 2006.
C’est un physicien mathématicien qui a fait de nombreuses contributions dignes de mention dans le domaine de la gravitation
quantique. Il possède des connaissances très étendues dans bien des domaines, dont les systèmes intégrables, les théories des
champs topologiques, les théories conformes bidimensionnelles et la chromodynamique quantique. M. Freidel a occupé des postes
à l’Université d’État de la Pennsylvanie et à l’École normale supérieure de Lyon. Il est membre du Centre national de la recherche
scientifique (CNRS) de France depuis 1995. Il a reçu de nombreuses distinctions, dont deux bourses ACI-Blanche en France.
Davide Gaiotto
(Ph.D., Université de Princeton, 2004) est professeur à l’Institut Périmètre depuis mai 2012 et est devenu depuis lors
titulaire de la chaire Fondation-Krembil-Galilée de physique théorique de l’Institut Périmètre. Auparavant, il a été postdoctorant à l’Université
Harvard de 2004 à 2007, puis membre à long terme de l’Institut d’études avancées de Princeton de 2007 à 2012. M. Gaiotto travaille
dans le domaine des champs quantiques à couplage fort et a réalisé plusieurs percées conceptuelles importantes qui pourraient avoir des
conséquences révolutionnaires. Il a obtenu la médaille Gribov de la Société européenne de physique (2011) et un prix
Nouveaux horizons
en physique
de la Fondation des Prix de physique fondamentale (2012).
Jaume Gomis
(Ph.D., Université Rutgers, 1999) est devenu professeur à l’Institut Périmètre en 2004, renonçant du même coup à
une bourse EURYI (de jeune chercheur européen) qui lui avait été attribuée par la Fondation européenne de la science. Auparavant, il
a travaillé à l’Institut de technologie de la Californie à titre de postdoctorant et de boursier principal Sherman-Fairchild. Ses domaines
privilégiés de recherche sont la théorie des cordes et la théorie quantique des champs. En 2009, M. Gomis a obtenu une bourse de
nouveau chercheur pour un projet visant à mettre au point de nouvelles techniques de description des phénomènes quantiques en
physique nucléaire et corpusculaire.
Daniel Gottesman
(Ph.D., Institut de technologie de la Californie, 1997) est professeur à l’Institut Périmètre depuis 2002. De 1997
à 2002, il a été postdoctorant au Laboratoire national de Los Alamos, à la division de la recherche de Microsoft et à l’Université
de la Californie à Berkeley (à titre de boursier CMI à long terme de l’Institut de mathématiques Clay). M. Gottesman est l’auteur de
contributions majeures qui continuent de façonner la recherche sur la théorie de l’information quantique, grâce à son travail sur la
correction d’erreurs quantiques et la cryptographie quantique. Il a publié plus de 40 articles qui ont fait l’objet de plus de 4000 citations à
ce jour. Daniel Gottesman est également membre du programme
Information quantique
de l’Institut canadien de recherches avancées
(ICRA) et a été élu membre de la Société américaine de physique (APS)
Lucien Hardy
(Ph.D., Université de Durham, 1992) est devenu professeur à l’Institut Périmètre en 2002, après avoir occupé des postes
de chercheur et d’enseignant dans diverses universités européennes, dont l’Université d’Oxford, l’Université
La Sapienza
de Rome,
l’Université de Durham, l’Université d’Innsbruck et l’Université nationale d’Irlande. En 1992, il a trouvé une preuve très simple de la non-
localité en physique quantique, aujourd’hui appelée
théorème de Hardy.
Son travail actuel vise à caractériser la physique quantique
sous forme de postulats opérationnels et à appliquer les résultats obtenus au problème de la gravitation quantique.
Luis Lehner
(Ph.D., Université de Pittsburgh, 1998) est devenu professeur associé à l’Institut Périmètre en 2009, dans le cadre d’une
nomination conjointe avec l’Université de Guelph, puis professeur à plein temps à l’Institut Périmètre en 2012. Auparavant, il a été
postdoctorant à l’Université du Texas à Austin et à l’Université de la Colombie-Britannique, puis professeur à l’Université d’État de la
Louisiane de 2002 à 2009. M. Lehner a reçu de nombreuses distinctions, dont le Prix d’honneur de l’Université nationale de Córdoba,
en Argentine, une bourse de doctorat de la Fondation Mellon, le prix CGS/UMI pour une thèse exceptionnelle, de même que le prix
Nicholas-Metropolis. Il a été boursier de l’Institut du Pacifique pour les sciences mathématiques (PIMS), boursier national de l’Institut
canadien d’astrophysique théorique (ICAT), ainsi que récipiendaire d’une bourse de recherche Sloan. Luis Lehner est actuellement
membre élu de l’Institut de physique du Royaume-Uni et de la Société américaine de physique. Il est également membre de la Société
internationale de la relativité générale et de la gravitation, ainsi que du programme
Cosmologie et gravité
de l’Institut canadien de
recherches avancées (ICRA).
Robert Myers
(Ph.D., Université de Princeton, 1986) est l’un des principaux physiciens théoriciens travaillant sur la théorie des cordes
au Canada. Après avoir obtenu son doctorat, il a été postdoctorant à l’Institut Kavli de physique théorique de l’Université de la Californie
à Santa Barbara, puis professeur de physique à l’Université McGill, avant de se joindre à l’Institut Périmètre en 2001. Il est l’auteur
de contributions majeures à la compréhension des d-branes et de la microphysique des trous noirs. M. Myers a reçu de nombreuses
distinctions, dont la médaille Herzberg (1999), le prix de l’Association canadienne des physiciens et physiciennes et du Centre de
recherches mathématiques (2005), et la médaille Vogt (2012). Il est en outre membre de la Société royale du Canada ainsi que du
programme
Cosmologie et gravité
de l’Institut canadien de recherches avancées (ICRA).