Page 62 - 2013 French Annual Repoprt

Basic HTML Version

60
|
anne x es
PROFESSEURS
Neil Turok
(Ph.D., Collège impérial de Londres, 1983) a été professeur de physique à l’Université de Princeton et titulaire de la chaire
de physique mathématique de l’Université de Cambridge avant de devenir directeur de l’Institut Périmètre. Il est également titulaire
de la chaire Mike-et-Ophelia-Lazaridis-Niels-Bohr de physique théorique de l’Institut Périmètre. Les recherches de M. Turok mettent
l’accent sur l’élaboration de théories fondamentales en cosmologie et de nouveaux tests d’observation. Ses prédictions concernant
les corrélations entre la polarisation et la température du rayonnement fossile (ou fonds diffus cosmologique) et du rayonnement de
fond produit par l’énergie sombre ont été confirmées. Avec Stephen Hawking, Neil Turok a découvert les solutions instanton qui
décrivent la naissance d’univers inflationnaires. Ses travaux sur l’inflation ouverte constituent le fondement du modèle de « multivers
» (ou multiunivers), qui fait maintenant l’objet de nombreuses discussions. Avec Paul Steinhardt, il a élaboré un nouveau modèle
cosmologique cyclique, dont les prédictions concordent jusqu’à maintenant avec tous les tests d’observation. M. Turok a reçu de
nombreuses distinctions, dont des bourses Sloan et Packard, de même que la médaille James-Clerk-Maxwell de l’Institut de physique
du Royaume-Uni. Il est membre du programme
Cosmologie et gravité
de l’Institut canadien de recherches avancées (ICRA) et membre
principal du Collège Massey de l’Université de Toronto. En 2012, il a prononcé les conférences Massey de la radio anglaise de Radio-
Canada. Ces conférences ont été également publiées dans le livre
The Universe Within
(L’univers vu de l’intérieur), bestseller qui a valu
à son auteur le prix Lane-Anderson 2013, prix de vulgarisation scientifique le plus important au Canada. Né en Afrique du Sud, M.
Turok a fondé l’Institut africain de sciences mathématiques (AIMS) dans la ville du Cap en 2003. L’AIMS est depuis devenu un réseau
de quatre centres – situés en Afrique du Sud, au Sénégal, au Ghana et au Cameroun – qui est maintenant l’institution de formation
supérieure en sciences mathématiques la plus renommée de l’Afrique. Pour ses découvertes scientifiques et son œuvre de fondation et
de développement de l’AIMS, Neil Turok s’est vu décerner un prix TED en 2008. Il a également reçu des prix du Sommet mondial sur
l’innovation et l’esprit d’entreprise (WSIE) ainsi que du Sommet mondial de l’innovation en éducation (WISE).
Dmitry Abanin
(Ph.D., Institut de technologie du Massachusetts, 2008) s’est joint à l’Institut Périmètre en 2012, en provenance de
l’Université Harvard, où il était boursier postdoctoral depuis 2011. Auparavant, il a été boursier de recherche au Centre des sciences
théoriques de l’Université de Princeton de 2008 à 2011. C’est un jeune théoricien de premier ordre dans le domaine de la matière
condensée. Ses recherches portent principalement sur l’élaboration d’une compréhension théorique des matériaux de Dirac, en
mettant l’accent sur le transport quantique de charge et de spin, et sur la recherche de nouvelles manières de contrôler leurs propriétés
électroniques. Certains de ses résultats théoriques ont été confirmés par des groupes d’expérimentateurs des universités Harvard et
Columbia, de l’Université de Manchester, de l’Université de la Californie à Riverside, de l’Institut Max-Planck et d’autres établissements.
Latham Boyle
(Ph.D., Université de Princeton, 2006) s’est joint au corps professoral de l’Institut Périmètre en 2010. De 2006 à
2009, il a été boursier postdoctoral à l’Institut canadien d’astrophysique théorique (ICAT). Il est également boursier junior de l’Institut
canadien de recherches avancées (ICRA). M. Boyle a étudié ce que la mesure des ondes gravitationnelles peut nous enseigner sur
le commencement de l’univers; avec Paul Steinhardt, il a déduit un ensemble de « relations d’amorçage de l’inflation » qui, si elles
étaient confirmées par l’observation, soutiendraient de manière irréfutable la théorie de l’inflation primordiale. Latham Boyle est l’un des
inventeurs d’une technique algébrique simple permettant de comprendre la fusion de trous noirs. Il a récemment formulé la théorie des
« porcs-épics », nom qu’il a donné aux réseaux de détecteurs d’ondes gravitationnelles à basse fréquence, qui fonctionnent ensemble
comme des télescopes pour la détection d’ondes gravitationnelles.
Freddy Cachazo
(Ph.D., Université Harvard, 2002) est professeur à l’Institut Périmètre depuis 2005. De 2002 à 2005, il a été membre
de l’École de sciences naturelles de l’Institut d’études avancées de Princeton. M. Cachazo est l’un des plus grands experts mondiaux
de l’étude et du calcul des amplitudes de diffusion en chromodynamique quantique (QCD) et dans les théories de Yang et Mills
supersymétriques N=4. Il a reçu de nombreuses distinctions, dont une bourse de nouveau chercheur (2007), la médaille Gribov de la
Société européenne de physique (2009), la médaille commémorative Rutherford de physique de la Société royale du Canada (2011) et
la médaille Herzberg (2012).
Bianca Dittrich
(Ph.D., Institut Max-Planck de physique gravitationnelle, 2005) est devenue professeure à l’Institut Périmètre en janvier
2012. Auparavant, elle dirigeait le groupe de recherche Max-Planck sur la dynamique canonique et covariante de la gravitation quantique
à l’Institut Albert-Einstein de Potsdam, en Allemagne. Ses recherches mettent l’accent sur l’élaboration et l’examen de modèles de
gravitation quantique. Entre autres importantes découvertes, elle a mis au point un cadre de calcul de grandeurs observables invariantes
de jauge en relativité générale canonique. Bianca Dittrich a reçu en 2007 la médaille Otto-Hahn, remise par la Société Max-Planck à de
jeunes scientifiques d’exception.
Annexes