Page 54 - 2013 French Annual Repoprt

Basic HTML Version

52
|
gouv ernance
MEMBRES DU COMITÉ
CONSULTATIF SCIENTIFIQUE
Renate Loll
, Université Radboud (membre depuis 2010), présidente
du comité
Mme Loll est professeure de physique théorique à l’Institut de
mathématiques, d’astrophysique et de physique des particules de
l’Université Radboud de Nimègue, aux Pays-Bas. Ses recherches
portent principalement sur la gravitation quantique et sur la conception
d’une théorie cohérente capable de décrire les constituants
microscopiques de la géométrie de l’espace-temps et les lois de la
dynamique quantique régissant leurs interactions. Elle a apporté
des contributions majeures à la théorie de la gravitation quantique à
boucles et proposé, avec ses collaborateurs, une nouvelle théorie de la
gravitation quantique par l’approche des « triangulations dynamiques
causales ». Renate Loll dirige l’un des plus grands groupes de
recherche au monde sur la gravitation quantique non perturbatrice.
Elle a reçu la prestigieuse subvention individuelle VICI de l’Organisation
néerlandaise pour la recherche scientifique. Mme Loll est titulaire d’une
chaire de chercheur invité distingué de l’Institut Périmètre.
Matthew Fisher
, Institut Kavli de physique théorique de l’Université de
la Californie à Santa Barbara (membre depuis 2009)
M. Fisher est un théoricien de la matière condensée. Il a travaillé
sur les systèmes fortement corrélés, en particulier les systèmes
à dimensionnalité réduite, les isolateurs de Mott, le magnétisme
quantique et l’effet Hall quantique. Aux États-Unis, il a reçu le prix
Alan-T. Waterman de la Fondation nationale des sciences en 1995,
puis le prix des initiatives de recherche de l’Académie nationale des
sciences en 1997. Il a été élu membre de l’Académie américaine des
arts et des sciences en 2003 et de l’Académie nationale des États-Unis
en 2012. Il a été nommé en 2013 titulaire d’une chaire de chercheur
invité distingué de l’Institut Périmètre. Matthew Fisher a plus de 160
publications à son actif.
Brian Greene
, Université Columbia (membre depuis 2010)
M. Greene est professeur de mathématiques et physique à
l’Université Columbia, où il est codirecteur de l’Institut des cordes,
de cosmologie et de physique des astroparticules (ISCAP). Il a fait
des découvertes majeures en théorie des supercordes, explorant
les conséquences physiques et les propriétés mathématiques des
dimensions supplémentaires postulées par la théorie. Ses recherches
actuelles mettent l’accent sur la cosmologie des cordes, où il cherche
à comprendre la physique des premiers moments de l’univers. Brian
Greene est bien connu pour son travail de communication de la
physique théorique au grand public. Parmi les livres qu’il a publiés,
mentionnons :
The Elegant Universe
(traduit en français sous le titre
L’univers élégant
), vendu à plus d’un million d’exemplaires dans le
monde;
The Fabric of the Cosmos
(traduit en français sous le titre
La
magie du cosmos
), qui est demeuré pendant six mois dans la liste
des bestsellers du New York Times;
The Hidden Reality
(traduit en
français sous le titre
La réalité cachée
), qui a pris dès sa parution la 4
e
place dans la liste des bestsellers du
New York Times
. Trois émissions
spéciales de la série télévisée NOVA, réalisées à partir de
The Elegant
Universe
, ont remporté à la fois un prix Emmy et un prix Peabody.
Erik Peter Verlinde
, Institut de physique théorique de l’Université
d’Amsterdam (membre depuis 2010)
M. Verlinde est professeur de physique théorique à l’Institut de physique
théorique de l’Université d’Amsterdam. Il est mondialement connu
pour ses nombreuses contributions, dont l’algèbre de Verlinde et la
formule de Verlinde, qui jouent un rôle important en théorie conforme
des champs et en théorie topologique des champs. Ses recherches
portent sur la théorie des cordes, la gravitation, la cosmologie et les
trous noirs. M. Verlinde a proposé une théorie holographique de la
gravitation qui semble conduire naturellement aux valeurs observées
de l’énergie sombre dans l’univers.
Birgitta Whaley
, Centre d’informatique quantique de l’Université de la
Californie à Berkeley (membre depuis 2010)
Mme Whaley est professeure au Département de chimie de l’Université
de la Californie à Berkeley, où elle est directrice du Centre d’informatique
quantique. Ses recherches portent sur la compréhension et la
manipulation de la dynamique quantique des atomes, des molécules
et des nanomatériaux dans des environnements complexes, afin
d’explorer les problèmes fondamentaux du comportement quantique.
Elle est l’auteure de contributions majeures à l’analyse et au contrôle
de la décohérence et de l’universalité en traitement de l’information
quantique, ainsi qu’à l’analyse de la mise en œuvre physique du calcul
quantique. Birgitta Whaley est également connue pour sa théorie de
la solvatation moléculaire dans des systèmes d’hélium superfluide à
l’échellenanométrique. Ses recherchesactuellesportent sur lesaspects
théoriques de la science de l’information et du calcul quantiques, sur le
contrôle cohérent et la simulation de systèmes quantiques complexes,
sur la cohérence quantique à l’échelle macroscopique, ainsi que sur
l’exploration des effets quantiques dans des systèmes biologiques.