Page 49 - 2013 French Annual Repoprt

Basic HTML Version

ACTIVITÉS CULTURELLES
Des manifestations culturelles complètent les activités de
recherche et de diffusion des connaissances de l’Institut,
tout en établissant des liens avec la collectivité en général.
Financées par la vente de billets et le soutien du secteur
privé, ces manifestations visent à stimuler et à charmer le
public. Les concerts de cette année ont mis en vedette
des solistes et formations renommés, dont la violoniste
Karen Gomyo, la violoncelliste Alisa Weilerstein, le
guitariste Milos Karadaglic, le quatuor JACK et le quatuor
de percussionnistes TorQ.
La série de concerts classiques de l’Institut Périmètre
est généreusement soutenue par le Fonds Musagetes
de la Fondation communautaire de Kitchener-
Waterloo.
TORQ : LE RYTHME DU TEMPS
La recherche d’une théorie unifiée de l’espace et du temps
a réuni à l’Institut Périmètre des dizaines de scientifiques
pour la conférence intitulée
Loops 13
(Boucles 13).
Le temps d’une soirée, ils ont mis de côté leurs équations et
formules pour vivre une expérience plus viscérale du temps :
un concert de percussions aux rythmes complexes.
Venu de Toronto, le quatuor de percussionnistes TorQ a
exécuté
A Shift in Time
(Le temps décalé), concert éclectique
qui a amené l’auditoire d’experts de la gravitation quantique
dans un monde inexploré de nouveaux sons et de mesures
complexes, accompagnés d’un brin de folie rafraîchissant.
« Il se trouve que notre thème du temps décalé se mariait très
bien avec cette conférence », a déclaré Jamie Drake, membre
de TorQ.
« Nos perceptions du temps – comment il accélère, ralentit, si tant
est qu’il existe vraiment – jouent un rôle important en musique, en
particulier pour des percussionnistes, que l’on qualifie de gardiens
du temps.» [traduction]
Le concert a constitué un salutaire changement de rythme pour
les participants à
Loops 13
(Boucles 13), qui ont passé toute la
semaine à chercher à unifier les deux grands piliers de la physique
moderne : la relativité générale et la mécanique quantique.
L’un des scientifiques,
Simone Speziale, ancien postdoctorant
à l’Institut Périmètre
, a même agi à la demande du quatuor
TorQ comme chef invité, déclenchant des improvisations par des
mouvements de son corps.
Ce fut une soirée de musique inspirante pour l’auditoire, et un concert
hors-série exceptionnel pour le quatuor de percussionnistes TorQ.
« C’était bien la première fois que nous jouions dans un institut de
physique théorique, a ajouté Jamie Drake. Le bâtiment est riche d’une
grande énergie. C’est vraiment palpitant de jouer ici. » [traduction]
|
47
ISSYP 2013 poster session