THÉORIE QUANTIQUE DES CHAMPS ET THÉORIE DES CORDES

À l’origine, la théorie quantique des champs a été élaborée comme une extension de la mécanique quantique visant à intégrer les principes de la relativité restreinte. Aujourd’hui, la théorie quantique des champs est le système moderne qui nous permet de comprendre la physique des particules, les systèmes de matière condensée, ainsi que de nombreux aspects de la cosmologie du commencement de l’univers. On l’utilise pour décrire les interactions entre particules élémentaires, la dynamique des systèmes à N corps, ainsi que des phénomènes critiques, toujours avec une grande précision. À l’heure actuelle, des chercheurs de l’Institut Périmètre sont les auteurs d’avancées majeures dans l’étude de l’intégrabilité et des amplitudes de diffusion en théorie quantique des champs.

La théorie des cordes cherche à produire une description unifiée de toutes les particules et forces de la nature, y compris la gravité. Elle repose sur l'idée que, de très près, toutes les particules devraient être considérées comme des objets unidimensionnels appelés « cordes ». La théorie moderne des cordes est devenue un domaine de recherche étendu et varié, étroitement lié à la gravitation quantique, à la physique des particules, à la cosmologie et aux mathématiques. La théorie des cordes a donné lieu à l’élaboration d’un nouveau cadre passionnant, appelé holographie, dans lequel la gravitation quantique est formulée sous la forme d’une théorie quantique des champs dans une dimension de moins. Cette symbiose entre théorie quantique des champs et gravitation quantique intéresse de nombreux chercheurs de l’Institut Périmètre. Elle a entraîné la mise au point de nouvelles méthodes très intéressantes pour l’étude de la dynamique quantique de théories de jauge, ainsi que l’application de ces techniques à de nouveaux domaines, notamment la physique nucléaire et la physique de la matière condensée. | Pour en savoir plus sur la théorie des cordes |

The Krembil Foundation Galileo Galilei Chair in Theoretical Physics at Perimeter Institute