Première promotion du programme Perimeter Scholars International


Le 20 juin 2010, les finissants de la première promotion du programme de maîtrise Perimeter Scholars International (PSI) ont reçu un diplôme de maîtrise en physique de l’Université de Waterloo et un certificat de l’IP.

Le dimanche 20 juin 2010, les membres de l’Institut Périmètre, ainsi que leurs parents et amis, se sont réunis dans l’amphithéâtre Mike Lazaridis à l’occasion de la première collation des grades du programme de maîtrise Perimeter Scholars International (PSI).
Au cours d’une brève cérémonie présidée par Mike Lazaridis, fondateur et président du conseil d’administration de l’Institut Périmètre, les 28 étudiants ont reçu à la fois une maîtrise en physique de l’Université de Waterloo et un certificat Perimeter Scholars International de l’Institut Périmètre.

« Pour vous, ses premiers diplômés, le programme PSI a constitué un chemin – un chemin audacieux – qui a fait des étudiants que vous étiez les jeunes scientifiques que vous êtes devenus, a déclaré M. Lazaridis. D’origines linguistiques et culturelles très diverses, vous avez appris à parler couramment une nouvelle langue, celle de la physique théorique. Ce domaine nous a donné notre vision la plus fondamentale de l’univers et les moyens d’en découvrir encore davantage. Je crois fermement que, en rassemblant les bonnes personnes et les bonnes idées au bon moment, on peut changer le monde. Chacun et chacune d’entre vous avez tout ce qu’il faut pour prouver que j’ai raison et tracer de nouvelles voies d’avenir. » [traduction]

Cette journée a marqué le point culminant de l’une des entreprises les plus ambitieuses de l’histoire de l’IP : la création d’un programme unique de maîtrise en physique théorique, d’une durée d’un an, mettant des étudiants doués provenant de 16 pays au défi de s’attaquer à un éventail incroyablement vaste de sujets enseignés par 35 conférenciers de premier plan venus du monde entier.

Neil Turok, directeur de l’Institut Périmètre, a déclaré à cette occasion : « C’est avec un mélange de fierté et de tristesse que nous disons au revoir à la première promotion du programme PSI. Il semble que ces diplômés ne sont avec nous que depuis hier. Ce programme a été intense, à la fois pour les étudiants et pour nous dans les coulisses. John Berlinsky, directeur scientifique du programme, Debbie Guenther, directrice administrative, ainsi que nos extraordinaires tuteurs Callum Durnford, Tibra Ali, Denis Dalidovich et David Gherson, ont accompli un travail monumental. » [traduction]

John Berlinsky, directeur scientifique du programme, a été impressionné par le travail acharné et l’esprit de camaraderie des nouveaux diplômés : « Chacun des étudiants avait son propre bagage et, inévitablement, ses propres défis à relever. Ils ont remarquablement bien réussi, se soutenant les uns les autres, et ils ont eu du plaisir. Ils ont persévéré et émergé du programme avec des compétences et des connaissances considérablement enrichies. » [traduction]

Les diplômés du programme PSI poursuivront leur parcours dans diverses voies. Certains continueront leur formation en physique théorique dans des établissements tels que l’Université Harvard, l’Université de la Californie à Berkeley ou, plus près de nous, à l’Université de Waterloo et à l’Institut Périmètre. D’autres emprunteront une voie légèrement différente, dans des centres de recherche privés comme celui de Google, en modélisation du climat, ou encore comme tuteurs à l’Institut africain des sciences mathématiques (AIMS) en Afrique du Sud.

Neil Turok voit dans cette diversité un signe du succès du programme : « Ce programme a réalisé exactement ce que nous espérions : exposer au spectre complet de la physique théorique des jeunes gens brillants et talentueux, afin qu’ils puissent trouver ce qu’ils veulent faire ensuite, ce qui fait vibrer leur cœur. J’ai été très impressionné à la lecture de leurs mémoires de fin d’études et à l’écoute de leurs exposés – ce sont maintenant de véritables jeunes scientifiques.

« Cette expérience a réussi au-delà de nos plus folles espérances, a-t-il ajouté. Elle a changé la communauté de l’Institut Périmètre. Nous sommes maintenant incapables d’imaginer l’IP sans le programme. » [traduction]

La deuxième édition du programme PSI commencera à la fin août, avec 31 étudiants, dont 14 femmes, qui arriveront à Waterloo en provenance de 15 pays différents, de la Finlande à l’Australie, en passant par le Nigeria et la Colombie.

 

PSI Class of 2010 pose with John Berlinsky, Neil Turok, Stephen Hawking and the PSI Tutors

La première promotion du programme Perimeter Scholars International, photographiée dans le hall d’entrée de l’IP peu après la collation des grades du 20 juin, avec Stephen Hawking, parrain du programme PSI, John Berlinsky, directeur scientifique du programme, Neil Turok, directeur de l’Institut Périmètre, de même que les tuteurs du programme

L’Université de Waterloo
En tout juste un demi-siècle, l’Université de Waterloo, située au cœur du Triangle canadien de la technologie, est devenue l’une des principales universités canadiennes offrant une gamme complète de programmes. Elle compte 28 000 étudiants à plein temps et à temps partiel dans ses programmes de premier cycle et d’études supérieures. L’Université de Waterloo, dont le programme d’enseignement coopératif postsecondaire est le plus important au monde, met à profit ses liens internationaux et encourage des projets d’apprentissage, de recherche et de découverte en partenariat. Au cours de la prochaine décennie, l’Université de Waterloo s’est engagée à construire un avenir meilleur pour le Canada et pour le monde, en favorisant l’innovation et la collaboration afin de créer des réponses aux besoins d’aujourd’hui et de demain. Pour de plus amples renseignements, voir le site http://www.uwaterloo.ca/.

 

About Perimeter Institute

Perimeter Institute for Theoretical Physics is an independent, non-profit, scientific research organization working to advance our understanding of physical laws and develop new ideas about the very essence of space, time, matter, and information. Located in Waterloo, Ontario, Canada, Perimeter also provides a wide array of research training and educational outreach activities to nurture scientific talent and share the importance of discovery and innovation among students, teachers, and the general public. In partnership with the Governments of Ontario and Canada, Perimeter is a successful example of public-private collaboration in scientific research, training, and outreach. http://www.perimeterinstitute.ca/

For more information, contact:

Manager, External Relations and Public Affairs
(519) 569-7600 x5051