L’Institut Périmètre et le Canada partenaires pour la croissance de la capacité mondiale en science et technologie


L’Institut Périmètre et le Canada partenaires pour la croissance de la capacité mondiale en science et technologie

À l’occasion d’une visite spéciale à l’Institut Périmètre de physique théorique (IP) dans le cadre des activités de rayonnement international de l’Institut, le Premier ministre du Canada Stephen Harper a annoncé une nouvelle subvention du gouvernement fédéral, d’un montant de 20 millions de dollars canadiens, pour accélérer la croissance des capacités scientifiques et technologiques de l’Afrique en développant le talent de ses jeunes les plus brillants.

Cet investissement à fort impact met à profit le savoir-faire de l’Institut Périmètre pour étendre le succès de l’Institut africain des sciences mathématiques (AIMS), situé dans la ville du Cap, en Afrique du Sud. Cet investissement majeur du Canada contribuera à financer la mise sur pied d’un réseau de cinq centres de l’AIMS dans diverses régions de l’Afrique d’ici 2015. Chaque année, ces centres décerneront des diplômes à des scientifiques africains, qui auront acquis les compétences nécessaires pour relever les défis du développement et saisir les occasions d’innovation et de croissance. À long terme, l’initiative Next Einstein (le prochain Einstein – AIMS-NEI) de l’AIMS vise la création d’ici 2020 d’un réseau de 15 centres de l’AIMS, d’où sortiront chaque année 750 diplômés en science et technologie.

L’IP, un catalyseur

L’Institut Périmètre, établissement canadien résultant d’un partenariat public-privé unique, réalise des recherches de classe mondiale aux frontières de la science et soutient des initiatives de diffusion des connaissances à l’échelle internationale. Le nouveau programme de rayonnement international de l’IP vise à promouvoir la création de centres d’excellence en mathématiques et en sciences dans le monde entier, en particulier dans les pays en développement. L’IP ne finance pas d’autres organisations, mais les aide en les formant aux pratiques exemplaires en matière de conception, de mise sur pied et de gestion de centres d’excellence. Pour ce faire, l’IP est heureux de collaborer avec le gouvernement canadien et ses agences pour faire en sorte que le Canada mette à profit le mieux possible les compétences qu’il possède en tant que nation du savoir, afin d’atteindre ses objectifs de développement international.

Fort impact, valeur durable

Dans le cadre d’une activité spéciale à laquelle a participé Stephen Hawking, titulaire d’une chaire de chercheur distingué de l’IP et parrain de l’Institut africain des sciences mathématiques, le Premier ministre du Canada a présenté la nouvelle subvention du gouvernement fédéral comme un élément central d’un partenariat entre des universités, le secteur privé et des gouvernements africains, en vue de mettre sur pied le réseau de l’AIMS, notamment de nouveaux centres en Éthiopie, au Ghana et au Sénégal. Faisant l’éloge de l’approche révolutionnaire de l’AIMS, le Premier ministre Stephen Harper a déclaré : « L’histoire montre que notre monde est en train de devenir plus sécuritaire, plus sain et plus stable grâce à la distribution équilibrée du savoir scientifique et de la technologie. L’ascension de l’humanité, qui est passée de l’ignorance et du barbarisme à la lumière et à l’égalité, a été un processus intermittent et inégal. Mais s’il est une constante universelle au chapitre des questions humaines, c’est bien que le développement du savoir et de la technologie a toujours contribué à améliorer les conditions de vie du plus grand nombre. C’est pourquoi notre gouvernement soutient la recherche et le développement scientifique et technologique au pays et à l’étranger. »

Neil Turok, directeur de l’IP et fondateur de l’AIMS, lauréat du prestigieux prix TED pour ses efforts, a remercié en ces termes le Premier ministre et le gouvernement du Canada d’accélérer la croissance de centres d’excellence scientifique en Afrique : « Nous sommes honorés aujourd’hui de joindre nos efforts à ceux du gouvernement du Canada pour construire un monde meilleur et plus sûr, dans lequel tous connaissent la santé, la liberté, la paix et la prospérité – droits qui caractérisent la vie au Canada. Avec cette annonce d’un soutien financier majeur à l’Institut africain des sciences mathématiques (AIMS), le Canada montre aussi la voie du développement par la mise en commun des connaissances et des compétences. Tout comme les idées et l’innovation sont les fondements de la nouvelle économie canadienne, elles constitueront la base de l’autosuffisance future de l’Afrique en matière d’économie, d’éducation de science et de gouvernance. » [traduction]

Le professeur Hawking a visité l’Afrique du Sud en mai 2008 pour participer à l’annonce de l’initiative Next Einstein (le prochain Einstein – AIMS-NEI), consistant à étendre l’AIMS à un réseau panafricain de centres. Lors de sa rencontre avec le Premier ministre Harper et apprenant le nouveau soutien financier du gouvernement fédéral, le professeur Hawking a déclaré : « J’ai eu la chance de visiter l’AIMS en Afrique du Sud en 2008 et d’en goûter l’ambiance remarquable créée par l’enthousiasme des étudiants envers les mathématiques, la science et l’avenir de l’Afrique. La science a un grand pouvoir unificateur des peuples de tous pays et de toutes cultures. Je crois que l’un des meilleurs investissements que l’on puisse faire pour l’avenir de l’Afrique est de relier les Africains les uns aux autres et au reste du monde par la science. » [traduction]

Mike Lazaridis, fondateur et président du conseil d’administration de l’Institut Périmètre, a commenté ainsi ces annonces : « Je suis heureux de constater que non seulement l’Institut Périmètre contribue au progrès de la recherche scientifique, de la formation et de la diffusion des connaissances ici au Canada, mais qu’il est maintenant considéré comme un modèle d’excellence dans le monde entier. Nous ferons tout notre possible pour faire bénéficier d’autres centres de notre savoir-faire, et nous accueillons volontiers tous les partenaires qui croient en notre objectif de mettre les processus et le pouvoir de la science au service de la paix, du progrès et de la prospérité. » [traduction]

  

 

About Perimeter Institute

Perimeter Institute for Theoretical Physics is an independent, non-profit, scientific research organization working to advance our understanding of physical laws and develop new ideas about the very essence of space, time, matter, and information. Located in Waterloo, Ontario, Canada, Perimeter also provides a wide array of research training and educational outreach activities to nurture scientific talent and share the importance of discovery and innovation among students, teachers, and the general public. In partnership with the Governments of Ontario and Canada, Perimeter is a successful example of public-private collaboration in scientific research, training, and outreach. http://www.perimeterinstitute.ca/

For more information, contact:

Manager, External Relations and Public Affairs
(519) 569-7600 x5051