Mike Lazaridis s’exprime sur la valeur de l’éducation et l’impact de la science


Le fondateur et président du conseil d’administration de l’Institut Périmètre déclare qu’il faut « voir grand et être hardi », à la réunion annuelle de l’AAAS à Vancouver, au Canada

À propos de cette activité spéciale

La réunion annuelle de l’Association américaine pour l’avancement de la science (AAAS) est la plus importante rencontre scientifique générale au monde. Elle attire chaque année plus de 6000 personnes provenant de plus de 60 pays. Elle rassemble des chercheurs de premier plan, des éducateurs, des décideurs politiques et des communicateurs scientifiques.

La réunion annuelle de l’AAAS procure des centaines d’occasions de participer à des séminaires, à des ateliers et à des activités de réseautage dans une vaste gamme de domaines scientifiques. Chaque année, il n’y a que quelques séances plénières et conférences spéciales, réservées à des figures majeures comme Al Gore, Stephen Chu, Larry Page, Mamphela Aletta Ramphele, John Holdren et, cette fois-ci, Mike Lazaridis. Fondateur et président du conseil d’administration de l’Institut Périmètre, M. Lazaridis contribue à diriger les efforts visant à créer le principal centre mondial de physique théorique fondamentale, en conjuguant les initiatives de partenaires publics et privés ainsi qu’en favorisant une synergie entre les plus brillants esprits scientifiques du monde, pour permettre la réalisation de recherches aboutissant à des avancées qui transformeront notre avenir.

« J’ai le grand plaisir de vous présenter un visionnaire inspirant », a déclaré William Press, président élu de l’AAAS. « Étant donné ce qu’il a accompli en matière d’innovation et de mise sur pied d’un écosystème pour les technologies de demain, il n’est pas surprenant que, parmi ses nombreuses distinctions, Mike Lazaridis ait été désigné bâtisseur de l’année au Canada en 2002 par les lecteurs du Globe et Mail, et qu’il ait été fait Officier de l’Ordre du Canada et membre de l’Ordre de l’Ontario. » [traduction]

Quelques remarques de Mike Lazaridis

Le vendredi 17 février 2012, au Centre des congrès de Vancouver, Mike Lazaridis a fait part de son opinion sur le pouvoir des idées, relatant quelques souvenirs de son enfance et de ses années d’études universitaires, et parlant de la valeur de la science et de l’éducation. Il a également rappelé d’importantes leçons de l’histoire sur les immenses répercussions des percées réalisées en physique théorique.

Vous pouvez visionner l’enregistrement réalisé par l’AAAS. Voici, en traduction française, quelques points saillants de son exposé d’une quarantaine de minutes.

Sur la science

« Nous devons nous engager à faire non seulement de la bonne science, mais de la grande science. Des percées scientifiques. Ultimement, cela signifie soutenir les meilleurs esprits, de partout sur la planète, en les encourageant à aller là où leur curiosité les conduit et à approfondir leurs idées les plus ambitieuses.

« C’est inspirant d’aller à la cafétéria de l’Institut Périmètre, simplement pour s’asseoir et écouter – pas les conversations scientifiques, que je commence seulement à comprendre – mais les différentes langues. Si vous faites la file pour vous faire servir un café, vous entendrez probablement parler une langue derrière vous et une autre langue devant vous. Pour moi, c’est extraordinaire et inspirant de voir que la science peut réunir tous ces gens dans la recherche de grandes idées.

« Je crois que la science est la première démocratie planétaire couronnée de succès. Les scientifiques se gouvernent eux-mêmes dans un système pacifique (la plupart du temps) d’examen par des pairs et ultimement au moyen de la vérification par l’expérience. Ils sont liés par leur allégeance au raisonnement et à la curiosité, et par leur engagement à examiner honnêtement les données probantes. Ils ont une langue commune – les mathématiques. Ils se réunissent, malgré les différences d’âge, de sexe et de race, au-delà des frontières culturelles et géographiques du monde, afin de résoudre des problèmes – certains des problèmes les plus difficiles qui soient. »

Sur l’éducation

« L’éducation est une forme de voyage dans le temps. Nous envoyons nos enfants en éclaireurs dans le temps, vers un avenir qui n’existe pas encore. Ils auront des emplois dont vous n’avez jamais entendu parler, dans des industries encore à inventer. Quel bagage pourront-ils apporter?

« Je crois que ce doit être les idées les plus grandes, les compétences les plus larges possibles. Une intuition physique chèrement acquise de la manière dont le monde fonctionne. Quelques grandes idées et l’espace pour jongler avec elles. D’excellentes capacités de résolution de problèmes. Le désir de courir des risques, et d’échouer encore et encore jusqu’au succès final. Une fantastique éducation. »

Sur l’impact de la science

« Mesdames et messieurs, si je n’avais qu’une seule chose à vous dire aujourd’hui, ce serait la suivante : les temps sont difficiles, et il est alors tentant de revenir en arrière. Mais nous ne pouvons nous permettre de revenir en arrière. Nous devons avoir du courage, voir grand et être hardi.

« Nous ne pouvons pas être aveuglés par l’urgence de nos problèmes au point d’en perdre de vue l’importance et la puissance d’une combinaison de curiosité et de raisonnement. C’est là la tradition de la science.

« Et n’oubliez pas ce que l’histoire a prouvé maintes et maintes fois. Même si elle nous dit que l’impact des percées scientifiques est imprévisible, elle nous enseigne aussi que cet impact aura lieu. Nous pouvons en être certains. Réalisez une percée scientifique : son impact suivra, et il améliorera tout. »

L’AAAS

L’Association américaine pour l’avancement de la science (AAAS) est une organisation internationale sans but lucratif qui se consacre à l’avancement de la science dans le monde en jouant un rôle d’éducation, d’orientation, de porte-voix et d’association professionnelle. En plus d’organiser des activités pour ses membres, l’AAAS publie la revue Science, ainsi que de nombreux autres bulletins d’information, livres et rapports scientifiques, et mène des programmes qui élèvent le niveau de compréhension à l’égard de la science partout dans le monde.

About Perimeter Institute

Perimeter Institute for Theoretical Physics is an independent, non-profit, scientific research organization working to advance our understanding of physical laws and develop new ideas about the very essence of space, time, matter, and information. Located in Waterloo, Ontario, Canada, Perimeter also provides a wide array of research training and educational outreach activities to nurture scientific talent and share the importance of discovery and innovation among students, teachers, and the general public. In partnership with the Governments of Ontario and Canada, Perimeter is a successful example of public-private collaboration in scientific research, training, and outreach. http://www.perimeterinstitute.ca/

For more information, contact:

Manager, External Relations and Public Affairs
(519) 569-7600 x5051