Michele Mosca nommé l’un des 40 meilleurs leaders de moins de 40 ans au Canada


Michele Mosca, professeur associé à l’IP, a été nommé l’un des 40 meilleurs leaders de moins de 40 ans au Canada par le quotidien The Globe and Mail.

Michele Mosca, professeur associé à l’IP, a été nommé l’un des 40 meilleurs leaders de moins de 40 ans au Canada (Top 40 Under 40MC).

Cette distinction, annoncée dans le quotidien The Globe and Mail, honore 40 jeunes Canadiens qui ont eu une influence positive au sein de leur collectivité et du pays dans son ensemble.

Les lauréats ont été sélectionnés parmi plus de 1000 candidats par un comité consultatif indépendant formé de dirigeants canadiens du milieu des affaires. Les critères de sélection comprenaient entre autres la vision, les qualités de meneur, l’innovation, la réussite et l’influence.

« Le professeur Mosca est un scientifique exceptionnel et un remarquable jeune meneur », a indiqué Neil Turok, directeur de l’Institut Périmètre. « Ses efforts ont joué un rôle crucial dans la mise sur pied de l’Institut Périmètre, ainsi que de l’Institut d’informatique quantique à l’Université de Waterloo. Son action et ses nombreuses réalisations scientifiques ont contribué à faire de Waterloo l’un des centres les plus importants au monde dans la science nouvelle et passionnante du calcul quantique, qui a un potentiel énorme pour de futures technologies. » [traduction]

« Je suis très honoré et reconnaissant d’avoir été choisi pour faire partie d’un groupe aussi prestigieux de Canadiens, a déclaré M. Mosca. Je suis heureux de l’occasion qui m’est donnée de rencontrer ces personnes remarquables, qui sont une source d’inspiration et d’idées pour l’avenir. » [traduction]

Le professeur Mosca est l’auteur de contributions majeures à la théorie et à la pratique du traitement de l’information quantique, notamment dans les domaines des algorithmes quantiques, ainsi que de la cryptographie quantique, qui utilise les principes de la mécanique quantique pour assurer la sécurité des données.

Avec ses collaborateurs à Oxford, M. Mosca a réalisé plusieurs des premières mises en œuvre d’algorithmes quantiques en utilisant la résonance magnétique nucléaire. Né au Canada, il a obtenu son doctorat à l’Université d’Oxford, puis est revenu au pays avec l’objectif de mettre sur pied un groupe de recherche de calibre mondial dans le domaine nouveau de l’informatique quantique.

Après son retour au Canada en 1999, il a été l’un des chercheurs fondateurs de l’Institut Périmètre de physique théorique (IP), où il a entrepris de réunir un noyau de chercheurs en informatique quantique. Cette concentration de scientifiques de premier plan a amené Mike Lazaridis, cofondateur et coprésident-directeur général de Research in Motion, à créer un nouveau centre de recherche spécifiquement consacré à l’information quantique — l’Institut d’informatique quantique (IQC) de l’Université de Waterloo. L’IQC et l’IP ont depuis lors fait de Waterloo un centre mondial de la recherche sur le calcul quantique.

En plus de son rôle déterminant dans la mise sur pied de l’IP et de l’IQC, Michele Mosca est l’auteur de contributions clés aux fondements théoriques du calcul quantique, élaborant ce qui sont maintenant des approches classiques des algorithmes quantiques ainsi que des méthodes d’étude de leurs limites. Dans le domaine de la sécurité quantique, il a contribué à définir la notion de canal quantique privé et à mettre au point des méthodes optimales de cryptage d’information quantique, ainsi qu’à mettre au point un système et des outils de calcul avec un dispositif quantique non nécessairement digne de confiance. Il est de plus l’un des auteurs de An Introduction to Quantum computing (Introduction au calcul quantique), manuel clé dans le domaine.

En plus de son poste à l’Institut Périmètre, le professeur Mosca est titulaire de la chaire de recherche du Canada en informatique quantique à l’Université de Waterloo. Il a aussi été élu membre de l’Institut canadien de recherches avancées (ICRA).

« Cette distinction illustre un travail que je n’aurais pas pu accomplir sans les encouragements et les conseils de nombreuses personnes exceptionnelles, a déclaré M. Mosca. Notre but est de créer la 'Quantum Valley' de la planète. Nous en avons établi les fondations au Canada, grâce à l’apport précieux de fonds privés, provinciaux et fédéraux. J’aimerais que sur ces fondations nous construisions un édifice en réalisant des percées majeures et en formant la prochaine génération de chercheurs en physique quantique, afin de transformer ces percées en bénéfices pour la société. » [traduction]

Pour en savoir plus

• P. KAYE, M. MOSCA et R. LAFLAMME. An Introduction to Quantum Computing, Oxford University Press, 2006.
• J. JONES, M. MOSCA et R.H. HANSEN, « Implementation of a quantum search algorithm on a quantum computer », Nature, vol. 393 (1998), p. 344-346.
• M. MOSCA. « Quantum Algorithms », Meyers, R. (rédacteur), Encyclopedia of Complexity Systems Science, 2009, arXiv:0808.0369v1.
• Article de The Waterloo Record.

About Perimeter Institute

Perimeter Institute for Theoretical Physics is an independent, non-profit, scientific research organization working to advance our understanding of physical laws and develop new ideas about the very essence of space, time, matter, and information. Located in Waterloo, Ontario, Canada, Perimeter also provides a wide array of research training and educational outreach activities to nurture scientific talent and share the importance of discovery and innovation among students, teachers, and the general public. In partnership with the Governments of Ontario and Canada, Perimeter is a successful example of public-private collaboration in scientific research, training, and outreach. http://www.perimeterinstitute.ca/

For more information, contact:

Manager, External Relations and Public Affairs
(519) 569-7600 x5051