LE PREMIER MINISTRE JUSTIN TRUDEAU FAIT L’ÉLOGE DE LA « RECHERCHE DE POINTE » À L’INSTITUT PÉRIMÈTRE


Le Premier ministre Justin Trudeau déclare que le travail effectué à l’Institut Périmètre et dans la Quantum Valley canadienne est vital pour l’avenir du pays et du monde.

Le Premier ministre Justin Trudeau s’est fait à la fois enseignant et étudiant lorsqu’il a rendu visite aujourd’hui à l’Institut Périmètre pour annoncer officiellement l’engagement du gouvernement fédéral à soutenir la recherche scientifique fondamentale effectuée à l’Institut.

Accompagné de Kirsty Duncan, ministre des Sciences, et de Bardish Chagger, ministre de la Petite Entreprise et du Tourisme, M. Trudeau, qui s’est décrit lui-même comme un « Premier ministre passionné de technologie », a suivi avec beaucoup d’intérêt les brefs aperçus de la recherche effectuée à l’Institut Périmètre dans des domaines allant de la physique quantique à la cosmologie, en passant par la physique de la matière condensée.

« Vous n’avez pas besoin d’être un passionné de technologie comme moi pour apprécier l’importance de ces travaux », a-t-il ensuite déclaré devant une assemblée de scientifiques, d’étudiants et de dirigeants de la communauté, massée dans l’atrium de l’Institut Périmètre.

« Sans les travaux des physiciens théoriciens comme ceux qui font de la recherche, de l’enseignement et de la formation ici à l’Institut Périmètre, nous serions privés de beaucoup de choses qui améliorent notre vie quotidienne. » [traduction]

Justin Trudeau a aussi été accueilli par 200 adolescentes participant à la conférence annuelle de l’Institut intitulée Inspiring Future Women in Science (Inspirer les futures scientifiques) et par un mot de bienvenue transmis sur vidéo par le cosmologiste Stephen Hawking, titulaire d’une chaire de chercheur invité distingué de l’Institut Périmètre. M. Trudeau a déclaré qu’il était « incroyablement bouleversé » par le message de M. Hawking.

« Le Canada est un pays immense, merveilleux, plein de gens au grand cœur et à l’esprit avant-gardiste », a déclaré Stephen Hawking dans son message. « C’est un endroit idéal pour un institut qui explore les frontières de la physique. En soutenant l’Institut Périmètre, le Canada donne l’exemple au monde entier. » [traduction]

Neil Turok, directeur de l’Institut Périmètre, a offert au Premier ministre une brève visite guidée de l’univers, depuis l’infiniment petit jusqu’à l’infiniment grand, et l’a invité à monter sur scène.

M. Turok a déclaré : « Ensemble, nous avons construit un aimant à talents, qui attire du monde entier les jeunes gens les plus brillants et les plus motivés, pour résoudre certains des problèmes les plus ambitieux et difficiles de la science.

« Le Canada est très bien placé pour devenir un chef de file mondial de la connaissance et de l’innovation. » [traduction]

La visite du Premier ministre a permis de réitérer la promesse de financement de 50 millions de dollars sur 5 ans du gouvernement du Canada, annoncée dans le budget du mois dernier, pour soutenir les activités de recherche, de formation et de diffusion des connaissances de l’Institut Périmètre.

C’était la deuxième visite du Premier ministre dans la région de Waterloo cette année. En janvier, il s’était intéressé au secteur de la technologie et aux universités de la région, vantant l’écosystème d’innovation que l’on y trouve.

Cette fois, il a mis l’accent sur le premier maillon de la chaîne de l’innovation : la science fondamentale, qui peut mener à d’importantes découvertes, faire progresser le savoir et susciter les percées technologiques de demain.

Les recherches effectuées à l’Institut Périmètre visent à décoder les mystères de la nature, de la plus minuscule particule quantique au cosmos tout entier. En particulier, on prédit qu’un domaine de la recherche fondamentale, celui de l’information quantique, fera évoluer nos manières de calculer, de communiquer et de vivre.

Mike Lazaridis, fondateur de l’Institut Périmètre et président de son conseil d’administration, a décrit à quoi pourrait ressembler l’avenir quantique qui s’en vient.

« Il n’y a aucune limite, a-t-il déclaré, au pouvoir de l’esprit humain de comprendre l’univers et d’utiliser ces connaissances au service de la création et de l’invention.

« Nous voyons un monde de supraconducteurs à haute température, de capteurs quantiques, d’ordinateurs quantiques, de diagnostics médicaux non effractifs et d’imagerie médicale à grande résolution. Nous voyons de nouveaux matériaux aux propriétés incroyables. Nous voyons des dispositifs de sécurité infaillibles, fondés sur la physique quantique, qui protègent notre information, nos communications et nos systèmes financiers. Nous voyons de meilleures batteries, ainsi que des moteurs et génératrices électriques plus efficaces. Et cela n’est que la pointe de l’iceberg. » [traduction]

La concrétisation de ces idées constitue aujourd’hui l’un des grands défis de la science. La région de Waterloo – avec notamment l’Institut Périmètre, l’Institut d’informatique quantique de l’Université de Waterloo, et Quantum Valley Investments – se veut à l’avant-garde de ces efforts et s’établit comme la Quantum Valley canadienne.

« L’investissement que nous annonçons aujourd’hui, a déclaré le Premier ministre, renforcera la position de l’Institut Périmètre parmi les chefs de file de la recherche dans le monde et consolidera la place prépondérante du Canada dans la communauté scientifique internationale.

« Il est extrêmement important de souligner jusqu’à quel point les travaux effectués ici sont essentiels, non seulement pour le Canada, mais pour le monde entier. » [traduction]


 

– Tenille Bonoguore

POUR EN SAVOIR PLUS

Institut Périmètre de Physique Théorique

L'Institut Périmètre est le plus grand centre de recherche en physique théorique au monde. Fondé en 1999, cet institut indépendant vise à favoriser les percées dans la compréhension fondamentale de notre univers, des plus infimes particules au cosmos tout entier. Les recherches effectuées à l’Institut Périmètre reposent sur l'idée que la science fondamentale fait progresser le savoir humain et catalyse l'innovation, et que la physique théorique d'aujourd'hui est la technologie de demain. Situé dans la région de Waterloo, cet établissement sans but lucratif met de l'avant un partenariat public-privé unique en son genre avec entre autres les gouvernements de l'Ontario et du Canada. Il facilite la recherche de pointe, forme la prochaine génération de pionniers de la science et communique le pouvoir de la physique grâce à des programmes primés d'éducation et de vulgarisation.

 

http://www.perimeterinstitute.ca/

 

Contact avec les médias,

Director of Communications & Media
519-569-7600 x4474

« Vous n’avez pas besoin d’être un passionné de technologie comme moi pour apprécier l’importance de ces travaux. » [traduction]

– Justin Trudeau, Premier ministre du Canada