KEVIN COSTELLO REÇU MEMBRE HONORAIRE DE L’ACADÉMIE ROYALE D’IRLANDE


Kevin Costello, professeur à l’Institut Périmètre, fait partie des 29 membres reçus au cours d’une cérémonie virtuelle tenue en mai.

Kevin Costello, professeur à l’Institut Périmètre, a été reçu membre honoraire de l’Académie royale d’Irlande au cours d’une cérémonie en ligne, première cérémonie virtuelle en 235 ans d’histoire de l’Académie. Originaire de Cork, en Irlande, M. Costello a été l’un des 29 membres reçus le 22 mai.

Fondée en 1785, l’Académie royale d’Irlande est un forum indépendant qui compte actuellement 618 membres, dont 88 membres honoraires. Ses membres jouissent tous d’une réputation exceptionnelle dans leurs domaines respectifs des sciences humaines, sociales et naturelles. L’élection comme membre est considérée comme la plus haute distinction académique en Irlande.

Le statut de membre honoraire est généralement réservé à des universitaires qui ont apporté une contribution majeure dans leur discipline, mais qui ne vivent pas en Irlande.

Mary Canning, Ph.D., présidente de l’Académie royale d’Irlande, a accueilli les nouveaux membres en ces termes : « L’Irlande devrait être immensément fière de ces femmes et de ces hommes qui ont apporté une renommée internationale à notre pays. À titre de membres de l’Académie royale d’Irlande, ils renforceront notre capacité à fournir les conseils d’experts dont l’Irlande a actuellement besoin. » [traduction]

Kevin Costello est un physicien mathématicien de premier plan, dont les recherches font appel à des outils mathématiques pour explorer la théorie des cordes et la théorie quantique des champs. Il a obtenu son doctorat à l’Université de Cambridge et s’est joint en 2013 à l’Institut Périmètre, où il est titulaire de la chaire de recherche Krembil-William-Rowan-Hamilton financée par la Fondation Krembil. Sir William Rowan Hamilton, dont la chaire de M. Costello porte le nom, a lui aussi été élu membre de l’Académie royale d’Irlande, en 1827.

« On dit que le livre de la nature est écrit dans la langue des mathématiques. Personne ne s’exprime dans cette langue d’une manière plus éloquente que Kevin Costello », a déclaré Robert Myers, directeur de l’Institut Périmètre. « Il a construit de nouveaux ponts entre les mathématiques et la physique, ouvrant des avenues de recherche inédites dans certains des mystères les plus profonds et les plus complexes de l’univers. Ses travaux représentent exactement les recherches auxquelles l’Institut Périmètre s’emploie : audacieuses, ambitieuses et profondes. » [traduction]

Kevin Costello a en outre été élu en 2018 membre de la Société royale de Londres. Il a reçu en 2017 le prix Berwick de la Société mathématique de Londres et a obtenu en 2020 le prix Leonard-Eisenbud de la Société américaine de mathématiques.

- Charlotte Prong


POUR EN SAVOIR PLUS :

 

Institut Périmètre de Physique Théorique

L'Institut Périmètre est le plus grand centre de recherche en physique théorique au monde. Fondé en 1999, cet institut indépendant vise à favoriser les percées dans la compréhension fondamentale de notre univers, des plus infimes particules au cosmos tout entier. Les recherches effectuées à l’Institut Périmètre reposent sur l'idée que la science fondamentale fait progresser le savoir humain et catalyse l'innovation, et que la physique théorique d'aujourd'hui est la technologie de demain. Situé dans la région de Waterloo, cet établissement sans but lucratif met de l'avant un partenariat public-privé unique en son genre avec entre autres les gouvernements de l'Ontario et du Canada. Il facilite la recherche de pointe, forme la prochaine génération de pionniers de la science et communique le pouvoir de la physique grâce à des programmes primés d'éducation et de vulgarisation.

 

http://www.perimeterinstitute.ca/

 

Contact avec les médias,

Director of Communications & Media
519-569-7600 x4474

« On dit que le livre de la nature est écrit dans la langue des mathématiques. Personne ne s’exprime dans cette langue d’une manière plus éloquente que Kevin Costello. »


- Robert Myers, directeur de l’Institut Périmètre