À la recherche de planètes habitables: un membre de l'équipe scientifique de Kepler de la NASA donnera une conférence publique à l'Institut Perimeter le 26 janvier


Depuis des milliers d'années, nous nous interrogeons, « Sommes-nous seuls? » Sur les 500 planètes dont on sait jusqu'à maintenant qu'elles tournent en orbite autour d'étoiles de notre voisinage cosmique, environ une centaine transitent devant leur étoile, c'est-à-dire que, observée de la Terre, la planète passe devant son étoile.

WATERLOO, ON, le 6 janv. - Depuis des milliers d'années, nous nous interrogeons, « Sommes-nous seuls? » Sur les 500 planètes dont on sait jusqu'à maintenant qu'elles tournent en orbite autour d'étoiles de notre voisinage cosmique, environ une centaine transitent devant leur étoile, c'est-à-dire que, observée de la Terre, la planète passe devant son étoile. Les planètes qui transitent sont des « mines d'or » pour les astronomes, car ils peuvent effectuer des mesures régulières de leur taille, de leur masse et de leur atmosphère. Le télescope spatial de Kepler de la NASA révolutionne les études sur les exoplanètes qui transitent grâce à une précision photométrique sans précédent.

Le mercredi 26 janvier, dans le cadre de la Série de conférences publiques de l'Institut Perimeter présentée par la Financière Sun Life, Sara Seager, Ph. D., membre de l'équipe scientifique de Kepler, présentera son point de vue unique sur les annonces récentes de Kepler et décrira les avancées technologiques novatrices qui stimuleront la recherche sur la vie dans d'autres univers.

La professeure Sara Seager a été une pionnière de la recherche sur le monde vaste et inconnu des exoplanètes, planètes qui tournent en orbite autour d'autres étoiles que le soleil. Ses études révolutionnaires vont de la détection des atmosphères des exoplanètes à des théories novatrices sur la vie dans d'autres univers, à la mise au point de nouveaux télescopes spatiaux sur des nanosatellites. À présent, telle un Indiana Jones de l'astronomie, elle est en quête du Saint Graal, la découverte d'une vraie planète jumelle de la Terre. Sara Seager, qui détient un Ph. D. de l'Université Harvard, est professeure en science planétaire titulaire de la chaire Ellen Swallow Richards et professeure de physique au Massachusetts Institute of Technology.

La conférence de la professeure Sara Seager, intitulée « Exoplanets and the Search for Habitable Worlds » (Les exoplanètes et la recherche d'univers habitables) sera présentée le mercredi 26 janvier à 19 h à Waterloo, en Ontario. Les billets seront disponibles à partir du lundi 10 janvier 2011.

Pour obtenir de plus amples renseignements, consultez le site Web de l'Institut à l'adresse www.perimeterinstitute.ca.

L’INSTITUT PÉRIMÈTRE DE PHYSIQUE THÉORIQUE

L'Institut Périmètre est le plus grand centre de recherche en physique théorique au monde. Fondé en 1999, cet institut indépendant vise à favoriser les percées dans la compréhension fondamentale de notre univers, des plus infimes particules au cosmos tout entier. Les recherches effectuées à l’Institut Périmètre reposent sur l'idée que la science fondamentale fait progresser le savoir humain et catalyse l'innovation, et que la physique théorique d'aujourd'hui est la technologie de demain. Situé dans la région de Waterloo, cet établissement sans but lucratif met de l'avant un partenariat public-privé unique en son genre avec entre autres les gouvernements de l'Ontario et du Canada. Il facilite la recherche de pointe, forme la prochaine génération de pionniers de la science et communique le pouvoir de la physique grâce à des programmes primés d'éducation et de vulgarisation.

 

http://www.perimeterinstitute.ca/

 

For more information, contact:

Manager, Media Relations
(519) 569-7600 x5071