Une initiative de rayonnement international


L’IP a le plaisir de faire part d’une nouvelle initiative et d’une nomination importantes.

Avec la fin du festival Quantum to Cosmos (Du quantum au cosmos) commencent les préparatifs de la conférence scientifique internationale du partenariat WGSI (Waterloo Global Science Initiative), prévue pour le printemps 2011 dans la région de Waterloo.

Au cours de cette rencontre, des chercheurs, des chefs d’entreprise et des décideurs politiques du monde entier tenteront de définir les mesures qui doivent être prises dans le domaine scientifique et technologique pour profiter des occasions à saisir au cours des décennies à venir et la manière de suivre les progrès accomplis.

La conférence de WGSI mettra l’accent sur le rôle que la science et la technologie peuvent jouer pour relever les défis sociaux, environnementaux et économiques les plus fondamentaux du monde. Elle procurera aux guides d’opinion un forum où ils pourront réfléchir à long terme et énoncer clairement un plan d’action. Les domaines d’intérêt provincial, national et mondial peuvent comprendre l’énergie, l’information quantique et les ressources hydriques.

WGSI fonctionnera comme un partenariat entre l’Université de Waterloo et l’Institut Périmètre de physique théorique. Un conseil d’administration, un conseil consultatif et un comité consultatif scientifique comprendront des représentants de divers organismes, dont des universités de toutes les régions de la province.

« L’Ontario comprend l’importance d’une science de calibre mondial pour l’avenir de notre économie, de notre environnement et de notre société dans son ensemble », a déclaré John Milloy, ministre de la Recherche et de l’Innovation de l’Ontario. « WGSI amènera le monde à nos portes et mettra sous le feu des projecteurs l’action importante de l’Ontario à l’échelle mondiale en tant que guide d’opinion, chef de file en matière de politiques et champion incontesté de l’innovation comme moteur clé de la prospérité. » [traduction]

David Johnston, recteur de l’Université de Waterloo, a ajouté : « Étant donné la complexité croissante de notre monde, il faut avoir des idées exceptionnellement claires pour cultiver l’économie du savoir et en faire bénéficier la province et le pays. Il est crucial de voir à long terme afin de saisir à temps les occasions de développement social et économique durable. L’Université de Waterloo et l’Institut Périmètre sont bien placés pour maintenir l’Ontario à la fine pointe de l’innovation et positionner la province en vue du succès dans des domaines précis de recherche. » [traduction]

Neil Turok, directeur de l’Institut Périmètre de physique théorique, a dit pour sa part : « La science et la technologie seront vitales pour notre avenir. Grâce à des investissements avisés, l’Ontario et le Canada émergent déjà comme des chefs de file mondiaux du savoir. WGSI aidera à reconnaître les défis et occasions clés, faisant ainsi en sorte que les meilleures décisions possibles soient prises. » [traduction]

La région de Waterloo constitue un endroit idéal pour une telle conférence, étant donné sa réputation internationale en matière d’innovation dans toute la chaîne de la recherche – depuis la recherche fondamentale à la commercialisation, en passant par l’expérimentation. La région jouit d’une très bonne réputation à l’étranger pour ses efforts visant à favoriser la transition d’une économie manufacturière à une économie du savoir. Tout en étant facilement accessible, la région offre un milieu intime facilitant les retraites fermées de dirigeants.

L’Université de Waterloo
En tout juste un demi-siècle, l’Université de Waterloo, située au cœur du Triangle canadien de la technologie, est devenue l’une des principales universités canadiennes offrant une gamme complète de programmes. Elle compte 28 000 étudiants à plein temps et à temps partiel dans ses programmes de premier cycle et d’études supérieures. L’Université de Waterloo, dont le programme d’enseignement coopératif postsecondaire est le plus important au monde, met à profit ses liens internationaux et encourage des projets d’apprentissage, de recherche et de découverte en partenariat. Au cours de la prochaine décennie, l’Université de Waterloo s’est engagée à construire un avenir meilleur pour le Canada et pour le monde, en favorisant l’innovation et la collaboration afin de créer des réponses aux besoins d’aujourd’hui et de demain.

L’Institut Périmètre de physique théorique (IP) a le plaisir d’annoncer une nouvelle initiative et une nomination importantes. Suzanne Corbeil, bien connue dans les milieux canadiens de la science et de la technologie, a accepté de diriger les activités de rayonnement international de l’IP, qui compléteront notre fructueux programme actuel de diffusion des connaissances.

Par son programme de rayonnement international, l’IP vise à stimuler la physique théorique à l’échelle mondiale et, par la même occasion, à consolider la position du Canada comme chef de file de la promotion de la science et de l’innovation dans le monde. Voici les objectifs du programme de rayonnement international de l’IP :

• accélérer l’émergence de centres d’excellence en mathématiques et physique dans le monde, en exportant le savoir-faire de l’IP en matière de mise sur pied d’instituts de recherche et de formation à fort impact;
• contribuer à libérer le vaste potentiel inexploité de talents scientifiques dans les pays en développement – talents d’une nécessité vitale pour le renforcement des capacités scientifiques et technologiques de ces pays;
• augmenter le nombre de jeunes gens brillants de partout dans le monde qui se destinent à la recherche scientifique, y apportant une énergie et une créativité supplémentaires importantes;
• créer des flux bidirectionnels de jeunes chercheurs exceptionnels venant au Canada pour être formés et faire de la recherche et retournant dans leur pays d’origine avec des compétences largement exploitables;
• établir d’étroites relations avec des centres émergents dans les pays en développement, par le truchement de chercheurs de l’IP ayant des intérêts et des liens particuliers avec ces pays;
• étendre la portée du programme primé de diffusion des connaissances de l’IP, en donnant des conseils à des centres émergents sur le développement de leurs propres programmes de diffusion des connaissances spécifiquement conçus pour les élèves, les enseignants et le grand public de leur pays.

Suzanne Corbeil
Depuis 2000, Mme Suzanne Corbeil est vice-présidente aux relations externes et aux communications à la Fondation canadienne pour l’innovation (FCI). Au sein de la FCI, elle a été responsable de la promotion d’activités scientifiques dans tout le pays, a joué un rôle clé dans l’intérêt des pouvoirs publics pour la science et la technologie, et a contribué de manière importante à l’établissement de relations étroites entre tous les paliers de gouvernement et de nombreux partenaires universitaires et sans but lucratif. Avant de se joindre à la FCI, Mme Corbeil a occupé des postes au gouvernement de l’Ontario et au Secrétariat des conférences intergouvernementales canadiennes. Elle a une longue expérience des services sociaux, tant sur le plan professionnel que par ses activités bénévoles auprès d’un certain nombre de collèges, d’organismes communautaires et de groupes à but non lucratif en Ontario. Suzanne Corbeil a des liens avec plusieurs des mêmes organismes de communication scientifiques que l’IP, dont la Fédération mondiale des journalistes scientifiques et le Centre Banff de communication scientifique. Elle est en outre la présidente fondatrice du Centre canadien science et médias. Elle est titulaire d’un baccalauréat ès arts en droit, justice et psychologie de l’Université Laurentienne, d’un certificat supérieur en gestion de l’Université McGill et d’un diplôme spécialisé en sciences sociales du Collège Cambrian. Sur le plan personnel, Mme Corbeil aime passer du temps avec son mari et ses quatre enfants, jouer au curling et voyager.

About Perimeter Institute

Perimeter Institute for Theoretical Physics is an independent, non-profit, scientific research organization working to advance our understanding of physical laws and develop new ideas about the very essence of space, time, matter, and information. Located in Waterloo, Ontario, Canada, Perimeter also provides a wide array of research training and educational outreach activities to nurture scientific talent and share the importance of discovery and innovation among students, teachers, and the general public. In partnership with the Governments of Ontario and Canada, Perimeter is a successful example of public-private collaboration in scientific research, training, and outreach. http://www.perimeterinstitute.ca/

For more information, contact:

Manager, External Relations and Public Affairs
(519) 569-7600 x5051