Cinq universités canadiennes joignent les rangs de la campagne de bourses One for Many


L’Institut Périmètre, partenaire coordonnateur nord-américain de l’Initiative Next Einstein (le prochain Einstein – AIMS-NEI) et de la campagne de bourses One for Many, a conclu jusqu’à maintenant des partenariats avec cinq universités canadiennes pour soutenir des étudiants africains.

Lors d’une cérémonie de signature la semaine dernière, l’Université de Guelph est devenue la cinquième université canadienne à soutenir la campagne de bourses One for Many de l’initiative Next Einstein (le prochain Einstein – AIMS-NEI), mise sur pied en partenariat avec des universités européennes et nord-américaines afin de financer des bourses d’études pour l’Institut africain des sciences mathématiques (AIMS).

Prenant la parole à cette occasion, Anthony Vannelli, doyen du Collège de sciences physiques et de génie à l’Université de Guelph, a déclaré : « En soutenant ces jeunes hommes et femmes, nous semons pour l’avenir de la science. Les répercussions que cela aura sur la société en général sont énormes. » [traduction]

Dans le cadre de la campagne de bourses One for Many, des universités versent à un centre de l’AIMS en Afrique l’équivalent du coût annuel de formation d’un de leurs propres étudiants diplômés. Ce montant permet de soutenir quatre ou cinq étudiants africains. Les universités partenaires ont également la possibilité d’envoyer de leurs professeurs et étudiants diplômés comme chargés de cours et tuteurs à l’AIMS, où ils acquièrent une précieuse expérience internationale tout en contribuant au développement de la science en Afrique.

Cinq universités canadiennes se sont jointes à l’Institut Périmètre et sont maintenant officiellement partenaires de la campagne One for Many. Elles estiment que l’Afrique possède un vaste réservoir de talents scientifiques et techniques dont l’épanouissement sera crucial pour le développement du continent. L’Université d’Ottawa, l’Université de Victoria, l’Université Simon-Fraser, l’Université de Waterloo et l’Université de Guelph ont toutes signé des ententes de cinq ans, d’une valeur de 100 000 $ à 250 000 $ pour chaque institution.

Neil Turok, directeur de l’Institut Périmètre, a déclaré à propos des premiers partenaires de la campagne One for Many : « L’engagement de ces cinq universités canadiennes est extraordinaire, et leur investissement rapportera d’excellents dividendes. L’Afrique regorge de jeunes gens brillants qui sauront profiter de cette occasion de développer en Afrique leur esprit et leurs compétences, avant de s’attaquer aux nombreux défis auxquels leur continent est confronté. » [traduction]

Pendant la cérémonie de signature, Akosa Collins Ashu, diplômé de l’AIMS à Abuja, au Nigeria, a fait part en ces termes de son expérience et de sa foi en ce programme : « À l’AIMS-Abuja, j’ai vécu quelque chose de nouveau. J’ai vu un milieu différent qui me motivait à étudier. Je crois que ce partenariat fait beaucoup pour aider un grand nombre d’étudiants motivés, au potentiel énorme mais qui n’ont pas actuellement l’occasion de montrer leurs talents. » [traduction]

Neil Turok, directeur de l’IP et fondateur de l’AIMS (deuxième en partant de la gauche), et Alastair Summerlee, recteur de l’Université de Guelph (troisième en partant de la droite), en compagnie de diplômés de l’AIMS (de gauche à droite) : Joachim Nsofini, Dimbinirina Ramarimbahoaka, Solomon Akaraka Owerre et Akosa Collins Ashu

L’AIMS et l’initiative AIMS-NEI

Fondé en 2003 par Neil Turok, directeur de l’Institut Périmètre, l’AIMS est un centre d’excellence mondialement reconnu en matière d’enseignement supérieur et de recherche. Ayant son siège au Cap, en Afrique du Sud, il a pour mission d’accroître rapidement et à un coût raisonnable la capacité scientifique et technologique de l’Afrique en offrant une formation de haut niveau à des diplômés africains exceptionnels.

L’initiative Next Einstein (le prochain Einstein – AIMS-NEI) émane du vœu exprimé par Neil Turok lors de la réception du prix TED que « le prochain Einstein soit africain ». Cette initiative consiste en un plan stratégique visant à prolonger le succès du premier centre de l’AIMS pour créer d’ici 2020 un réseau panafricain coordonné de 15 centres de l’AIMS d’où sortiront chaque année 750 diplômés hautement qualifiés.

Le rôle du programme de rayonnement international de l’IP

Situé à Waterloo, en Ontario, l’Institut Périmètre de physique théorique (IP) est l’un des principaux centres de recherche en physique fondamentale au monde. Le programme de rayonnement international de l’IP, dont l’AIMS-NEI est l’élément central, a pour but la promotion et l’expansion des connaissances dans de nouveaux centres d’excellence en physique et en mathématiques dans le monde. Le programme de rayonnement international de l’IP agit comme partenaire coordonnateur nord-américain de l’AIMS-NEI et de la campagne de bourses One for Many, favorisant la participation d’autres partenaires publics et privés à ce projet.

About Perimeter Institute

Perimeter Institute for Theoretical Physics is an independent, non-profit, scientific research organization working to advance our understanding of physical laws and develop new ideas about the very essence of space, time, matter, and information. Located in Waterloo, Ontario, Canada, Perimeter also provides a wide array of research training and educational outreach activities to nurture scientific talent and share the importance of discovery and innovation among students, teachers, and the general public. In partnership with the Governments of Ontario and Canada, Perimeter is a successful example of public-private collaboration in scientific research, training, and outreach. http://www.perimeterinstitute.ca/

For more information, contact:

Manager, External Relations and Public Affairs
(519) 569-7600 x5051