Le professeur associé Niayesh Afshordi reçoit une bourse de nouveau chercheur


Un professeur associé de l’Institut Périmètre reçoit une bourse de nouveau chercheur attribuée par le ministère de la Recherche et de l’Innovation (MRI) de l’Ontario.

Niayesh Afshordi, professeur associé à l’Institut Périmètre, s’est vu attribuer une bourse de nouveau chercheur par le ministère de la Recherche et de l’Innovation de l’Ontario.

Neil Turok, directeur de l’Institut Périmètre, a commenté la nouvelle en ces termes : « C’est une merveilleuse reconnaissance du potentiel exceptionnel de M. Afshordi. C’est un jeune scientifique très créatif et doué, dont les recherches pourraient fort bien jeter un nouvel éclairage sur les mystères de la matière sombre et de l’énergie sombre dans l’univers. » [traduction]

Le programme de bourses de nouveau chercheur (BNC) aide des chercheurs prometteurs récemment nommés, partout en Ontario, à mettre sur pied leur équipe de recherche comprenant des étudiants diplômés, des postdoctorants, des assistants et des associés de recherche. Ce programme vise à accroître la capacité de l’Ontario d’attirer et de conserver les plus brillants chercheurs et les esprits les plus novateurs du monde entier. Chaque boursier reçoit 140 000 $ dans le cadre de ce programme. M. Afshordi a remporté cette BNC pour sa proposition intitulée Astrophysical Windows into Fundamental Physics (Fenêtres astrophysiques et physique fondamentale).

Près des trois-quarts du budget énergétique du cosmos semblent être formés d’une mystérieuse énergie sombre qui accélère l’expansion de l’univers, dont la densité énergétique est inférieure de 60 ordres de grandeur aux attentes théoriques. De la même manière, la force de gravité aux échelles galactiques est dominée par la matière sombre, qui échappe depuis plus d’un demi-siècle à toute forme de détection.

Le programme de recherche de Niayesh Afshordi, dont l’objectif général est d’identifier les composantes inconnues de notre univers, consistera à examiner des données des sondes spatiales actuelles et à venir, afin de mieux connaître la nature et la dynamique de la matière sombre et de l’énergie sombre. M. Afshordi vise aussi à élaborer de nouvelles méthodes de calcul pour tester des théories, en combinant théorie de pointe, calculs scientifiques, analyse numérique et analyse de données. Il sera aussi en contact avec d’importantes expériences internationales.

Pour en savoir plus

• S. ASLANBEIGI, G. ROBBERS, B.Z. FOSTER, K. KOHRI et N. AFSHORDI. Phenomenology of Gravitational Aether as a solution to the Old Cosmological Constant Problem, arXiv:1106.3955.
• F. KAMIAB et N. AFSHORDI. Neutron Stars and the Cosmological Constant Problem, arXiv:1104.5704.
• S. BAGHRAM, N. AFSHORDI et K.M. ZUREK. Prospects for Detecting Dark Matter Halo Substructure with Pulsar Timing, arXiv:1101.5487.
• C. PRESCOD-WEINSTEIN, N. AFSHORDI et M.L. BALOGH. Stellar Black Holes and the Origin of Cosmic Acceleration, arXiv:0905.3551.

About Perimeter Institute

Perimeter Institute is the world’s largest research hub devoted to theoretical physics. The independent Institute was founded in 1999 to foster breakthroughs in the fundamental understanding of our universe, from the smallest particles to the entire cosmos. Research at Perimeter is motivated by the understanding that fundamental science advances human knowledge and catalyzes innovation, and that today’s theoretical physics is tomorrow’s technology. Located in the Region of Waterloo, the not-for-profit Institute is a unique public-private endeavour, including the Governments of Ontario and Canada, that enables cutting-edge research, trains the next generation of scientific pioneers, and shares the power of physics through award-winning educational outreach and public engagement. 
 

http://www.perimeterinstitute.ca/

For more information, contact:

Manager, Media Relations
(519) 569-7600 x5071