Des dirigeants africains soutiennent l’initiative Next Einstein de l’AIMS


L’initiative Next Einstein (le prochain Einstein) prend son envol avec le soutien du gouvernement du Sénégal, de l’Union africaine et du NEPAD.

Le soutien de dirigeants africains donne une impulsion à l’initiative Next Einstein (le prochain Einstein – NEI), plan ambitieux qui vise la création d’ici 2020 d’un réseau coordonné de 15 centres de l’Institut africain des sciences mathématiques (AIMS).

Le premier centre de l’AIMS, situé dans la ville du Cap, en Afrique du Sud, a été fondé par Neil Turok, directeur de l’Institut Périmètre. Il est maintenant mondialement reconnu comme un centre panafricain d’excellence en matière d’enseignement supérieur et de recherche. Il a pour mission d’accroître rapidement la capacité scientifique et technologique de l’Afrique en offrant une formation de haut niveau à des diplômés africains exceptionnels.

En mai 2010, Abdoulaye Wade, président du Sénégal, a annoncé à la télévision nationale que son gouvernement versera 1 million d’euros pour l’AIMS-Sénégal, et a fait de sa mise sur pied une priorité nationale. Il a également soutenu la désignation de l’AIMS-Sénégal comme « Fondation d'utilité publique », c’est-à-dire un organisme de bienfaisance approuvé par l’État.

Le président Wade a profité de l’occasion pour remettre au professeur Turok la médaille de l’Ordre National du Lion, la plus haute distinction d’État du Sénégal. Le professeur Vincent Rivasseau (Université Paris-Sud XI), cofondateur de l’AIMS-Sénégal, et le professeur Maxim Kontsevich (Institut des hautes études scientifiques), éminent mathématicien et parrain de l’AIMS-Sénégal, ont reçu la même distinction. Les plans du nouveau centre sont en voie d’achèvement, sa construction devrait commencer bientôt, et les premiers étudiants sont attendus en septembre 2011.

« Son Excellence le président Abdoulaye Wade a été une source d’inspiration, faisant depuis de nombreuses années la promotion de la science, de l’instruction et du panafricanisme, a déclaré M. Turok. D’avoir bénéficié du soutien sans faille de son gouvernement en faveur de l’AIMS-Sénégal, puis d’avoir reçu de ses mains cette extraordinaire médaille, avec mes collègues Maxim Kontsevich et Vincent Rivasseau, aura été une expérience inoubliable. En retour, je peux garantir notre engagement absolu à aider l’AIMS-Sénégal à devenir un centre d’excellence dont le président Wade, le Sénégal et l’Afrique toute entière pourront être vraiment fiers. » [traduction]

L’AIMS est reconnu comme centre d’excellence par l’Union africaine et par le Nouveau partenariat pour le développement de l'Afrique (NEPAD), qui ont également endossé l’initiative AIMS-NEI.

On espère que le réseau panafricain de centres de l’AIMS projeté par l’initiative Next Einstein (le prochain Einstein) et en cours de réalisation procurera à des talents exceptionnels un milieu leur permettant d’émerger et de s’épanouir, et qu’au bout du compte il donnera des milliers de diplômés compétents au milieu gouvernemental, à l’industrie, à la recherche et aux institutions d’enseignement. Les diplômés de l’AIMS constitueront un groupe de personnes très qualifiées œuvrant à l’autosuffisance économique, politique et éducative de l’Afrique.

Le rôle du programme de rayonnement international de l’IP

L’Institut Périmètre (IP) a fait de l’AIMS-NEI un élément central de son programme de rayonnement international, qui consiste à offrir son expertise à de nouveaux centres d’excellence en physique et en mathématiques partout dans le monde. Lors d’une visite à l’IP en juillet 2010, le Premier ministre Stephen Harper a annoncé une contribution de 20 millions de dollars du gouvernement canadien pour l’AIMS-NEI.

L’équipe de rayonnement international de l’IP coordonne actuellement le soutien de la communauté universitaire nord-américaine au programme de bourses One For Many. Ce programme a pour objectif de réunir des universités du monde entier, qui deviennent partenaires de l’AIMS en soutenant financièrement des étudiants africains et en favorisant des échanges bidirectionnels d’étudiants et de chargés de cours. De plus, d’importants établissements canadiens en mathématiques ont manifesté leur intérêt de collaborer avec l’AIMS-NEI.

Par ces efforts, l’IP vise à stimuler l’excellence scientifique et, par la même occasion, à consolider la position de l’Ontario et du Canada comme chefs de file de la promotion de la science et de l’innovation dans le monde.

About Perimeter Institute

Perimeter Institute for Theoretical Physics is an independent, non-profit, scientific research organization working to advance our understanding of physical laws and develop new ideas about the very essence of space, time, matter, and information. Located in Waterloo, Ontario, Canada, Perimeter also provides a wide array of research training and educational outreach activities to nurture scientific talent and share the importance of discovery and innovation among students, teachers, and the general public. In partnership with the Governments of Ontario and Canada, Perimeter is a successful example of public-private collaboration in scientific research, training, and outreach. http://www.perimeterinstitute.ca/

For more information, contact:

Manager, External Relations and Public Affairs
(519) 569-7600 x5051